Nielsen NetRatings a décidé de changer de méthode et de mesurer l'audience des sites Internet en prenant en compte le temps total passé par les internautes sur chacun d'eux. La mesure par pages Web vues a vécu...

Nielsen NetRatings a décidé de changer de méthode et de mesurer l'audience des sites Internet en prenant en compte le temps total passé par les internautes sur chacun d'eux. La mesure par pages Web vues a vécu.
 
Nielsen NetRatings a décidé de passer à une autre méthode pour mesurer les audiences des sites Internet, et donc d'abandonner les mesures en terme de pages vues. La firme estime en effet que ce n'est pas ce que l'internaute regarde qui importe, mais plutôt le temps qu'il passe à le regarder. Ainsi, en plus de mesurer le temps moyen passé par les surfeurs sur un site, Nielsen NetRatings va désormais comptabiliser le temps total passé sur un seul site par les internautes.
 
Nielsen NetRatings s'adapte aux technologies du Web 2.0
 
En procédant de cette façon, la société américaine espère plus coller aux habitudes développées par les internautes. Les nouvelles technologies de type Ajax, qui offrent la possibilité de changer les contenus d'une page Web sans avoir besoin de la rafraîchir, et le visionnage en contenu, également appelé streaming, font que le nombre de pages vues ne traduit plus vraiment les habitudes des internautes, puisque ceux-ci peuvent passer un certain nombre de minutes à lire à un article ou à regarder une vidéo sur YouTube ou DailyMotion, par exemple.
 
Un changement majeur pour les annonceurs
 
Et cette nouvelle méthode pour mesurer les audiences pourrait bouleverser le classement des sites les plus populaires établi aujourd'hui. Ainsi, si le nombre de pages vues est seulement pris en compte, le site AOL s'est classé à la sixième place en mai dernier aux Etats-Unis. Mais si la méthode de "temps total" est utilisé, AOL se hisse cette fois-ci sur la première marche du podium, avec 25 milliards de minutes cumulées, devant Yahoo!, qui enregistre 20 milliards de minutes. Et Google chute de la troisième à la cinquième place: le but de la firme de Mountain View est de donner des liens vers d'autres. Le temps passé sur son site est alors réduit.

Et l'impact de cette méthode de mesure d'audience est loin d'être anodine, notamment pour les annonceurs. Ceux-ci préfèreront certainement intégrer des publicités sur les pages de sites où les internautes passent le plus de temps...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 11/07/2007)