Le récent index Global AgeWatch propose une comparaison internationale sur le traitement des personnes les plus âgées et permet une estimation de l'efficacité des politiques publiques mises en place.

Le niveau de vie des seniors se mesure pour des politiques publiques adaptées

Le vieillissement de la population a beau être devenue une problématique majeure du développement national et international, étant par essence un enjeu de long terme, il a tendance à être laissé de côté, et ce d'autant plus depuis le début des difficultés économiques qui demandent des réponses plus immédiates. Si de nombreuses statistiques nationales sur l'état de la population la plus âgée existent, l'absence d'index centralisé et international ne permettait pas une réelle comparaison entre pays et, surtout, ralentissait le processus de création, à long terme, de politiques internationales en faveur de la vieillesse. Le Global AgeWatch Index, construit par les équipes du Professeur Zaidi de l'Université de Southampton ainsi qu'HelpAge International, avec l'apport de nombreux experts, aussi bien de la société civile que des différentes organisations onusiennes, permet de combler ce manque et d'offrir une vision simple et précise du paysage international du traitement des plus âgés.

 

Pays Nordiques - Reste du monde : des inégalités criantes

 

Assez logiquement, les pays du G20 occupent en moyenne des places assez élevées, mais ce sont surtout Suède, Norvège, Allemagne, Pays Bas et Canada, les 5 premiers du classement, qui enregistrent les meilleurs scores. La note totale est en effet un agrégat de plusieurs secteurs de notation, sécurité du revenu, couverture médicale, emploi et éducation ainsi que la qualité générale de l'environnement et son degré d'adaptation aux caractéristiques de la vieillesse. La France elle se place 18e, avec un écart criant cependant en termes de points, puisque les 5 premiers se tiennent à hauteur de 89 points environs quand la France n'en compte que 75. Le point le plus problématique est cependant le fait que, sur les pays qui vont connaître la plus forte augmentation des tranches les plus âgées dans les prochaines années, comme la Russie du fait de la faible natalité, ou Inde et Chine et du fait au contraire de l'explosion démographique, le fait est que ces pays ne se classent que dans la seconde partie de tableau.

 

Comparer pour mieux se préparer

 

"En nous donnant une meilleure compréhension de la qualité de vie des hommes et des femmes le long de leur vieillissement, cet Index nous permet de focaliser notre attention sur les bons exemples et sur les points à améliorer" explique le Professeur Zaidi. En termes de comparaison, cet Index permet notamment de fragiliser l'assomption selon laquelle les politiques en faveur des plus âgés sont l'apanage des pays les plus riches. La Bolivie, pays parmi les plus pauvres du classement devant la Grèce ou l'Afrique du Sud par exemple. A l'image de ce que l'IDH offre comme complément et contrepoint au PIB, le Global AgeWatch Index rappelle que l'efficacité d'une politique d'accompagnement et protection des plus âgés, en plus de s'avérer nécessaire pour la majorité des pays du monde à plus ou moins courte échelle étant donné l'évolution de l'espérance de vie, n'est pas tant une question de richesse ou de coûts associés qu'un choix affirmé de politique publique.

 
Rédigé par Quentin Capelle
Journaliste