Le constructeur finlandais développe de nouveaux programmes de recherche avec une université chinoise. Ce partenariat est une première pour Nokia dans le domaine de la recherche...

Le constructeur finlandais développe de nouveaux programmes de recherche avec une université chinoise. Ce partenariat est une première pour Nokia dans le domaine de la recherche.

Nokia vise la Chine. Le Nokia Research Center (NRC), le centre de recherche fondamentale du constructeur finlandais pour le développement de nouveaux concepts autour de la mobilité, se rapproche pour la première fois d'une université chinoise, celle de Tsinghua, située à Beijing.
Les deux partenaires travailleront ensemble sur un grand nombre de sujets de recherche.
 
Promouvoir Internet en Asie
 
Les recherches porteront prioritairement sur le développement d'Internet et des technologies sans fil en Asie. Seront également au programme des travaux sur la composante matérielle de sujets comme les combinés multimédia ou encore les services Internet mobiles.
 
Une vingtaine de chercheurs Nokia et 30 professeurs et adjoints participeront au projet, aidés par une cinquantaine d'étudiants de l'université chinoise.
 
Les promesses des technologies mobiles en Chine
 
"D'une certaine manière, le futur de la technologie mobile est lié à sa réussite en Chine. [...] Avec quatre fois plus d'abonnés mobiles que d'utilisateurs d'Internet, les opportunités sont évidentes", estime le professeur Zhisheng Niu, directeur adjoint de l'Ecole des Sciences de l'Information et des Technologies de Tsinghua.
 
Il est vrai que la Chine, qui compte environ 480 millions d'abonnés mobiles, représente un important marché pour le développement des technologies mobiles. Elle est également un véritable vivier de têtes pensantes. "Avec un nombre croissant d'ingénieurs diplômés chaque année, le réservoir de talents et de chercheurs est large", souligne Seppo Pienimaa, qui dirige le pôle d'équipements de recherche de NRC.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 31/05/2007)