Nokia affiche depuis plusieurs années ses orientations stratégiques en direction des pays émergents. Aujourd’hui, en partenariat avec Smart Communications Philippines, qui déploie la solution ...

Nokia affiche depuis plusieurs années ses orientations stratégiques en direction des pays émergents. Aujourd’hui, en partenariat avec Smart Communications Philippines, qui déploie la solution Nokia Connect GSM Solution, l’opérateur finlandais se tourne vers l’archipel pour y satisfaire les besoins en communication des régions rurales du pays. La couverture du réseau philippin est en effet largement insuffisante dans ces zones difficiles d’accès.

Les Philippines comptent 84 millions d’habitants dont plus de 50 % ont moins de 25 ans. L’archipel comprend plus de 7 000 îles et le marché de la téléphonie mobile y est l’un des plus porteurs des télécommunications. Fin 2002, on comptait 15,3 millions d’abonnés, soit un taux de couverture de 18,8 % (16,5 M d’abonnés pour le premier trimestre 2003, soit 20,5 %). Les analystes estiment que ce chiffre atteindra 18 millions fin 2003 et que le taux de couverture sera de 25 % en 2005.

Nokia tente par ailleurs de rassurer les investisseurs après les avoir inquiétés en juillet dernier en leur annonçant qu’il n’atteindrait pas la prévision de bénéfice pro forma de 0,20 euro par titre. Le groupe annonce aujourd’hui qu’il attend un bénéfice pro forma par action dans le haut de sa dernière fourchette de prévisions qui varient de 0,15 à 0,17 euros par titre. En effet, les « solides marges d’exploitation pour la division téléphones portables » permettent ce regain d’optimiste.

(Atelier groupe BNP Paribas – 10/09/2003)