malheureusement, ils sont peu exploités. Qu'ils s'appellent Patrick Goichon ou Marie Plassard, tous deux, instituteurs le jour, travaillent chez eux la nuit pour compléter leur site Internet. Créées...

malheureusement, ils sont peu exploités. Qu'ils s'appellent Patrick Goichon ou Marie Plassard, tous deux, instituteurs le jour, travaillent chez eux la nuit pour compléter leur site Internet. Créées et mises en ligne gratuitement sur le réseau, leurs pages sont des mines d'informations pour les élèves, les enseignants et les parents. On trouve ainsi sur le site Premier Pas sur Internet de Marie Plassard, connu sous le nom de "Mômes" (http://www.imaginet.fr/momes.), un "guide de ressources pédagogiques" répertoriant des dizaines de sites par classe et par matière, des exercices élaborés à partir de comptines, la liste des écoles francophones connectées au réseau et des masses de documents relatifs à l'enseignement. Dédales (http://qwww.interpc.fr/mapages.dedale/ecoles.htm.) de Patrick Goichon, plus modeste, dresse une liste de sites éducatifs francophones. Grâce aux sites réalisés par des entreprises ou des académies, les ressources francophones disponibles sur le réseau sont présentes en abondance. Il suffit de se connecter sur le site du ministère de l'éducation nationale (http://www.education.gouv.fr.) pour les découvrir. Les sites de l'académie d'Amiens (http://www.ac.amiens.fr.) ou de Caen (http://www.ac.caen.fr) sont très riches en informations. D'autres appartiennent à des entreprises privées, comme le guide en ligne d'Hachette pour les jeunes (http://www.Hachette.net/junior) qui affiche une sélection des cinq cents meilleurs sites éducatifs classés par classe et par matière. Outil de consultation, de communication, le réseau n'est toutefois pas toujours disponible faute d'équipement et d'infrastructure, faute également de formation des enseignants et de soutien administratif dans les établissements. (Le Monde - 19/11/1997)