Réapprendre à des salariés formatés à l'univers électronique à écrire correctement, à composer des phrases, à choisir leurs mots : telle est l'idée de diverses sociétés qui se sont créées pour...

Réapprendre à des salariés formatés à l'univers électronique à écrire correctement, à composer des phrases, à choisir leurs mots : telle est l'idée de diverses sociétés qui se sont créées pour répondre à un besoin précis. Celui des professionnels (cadres ou non) qui s'arrachent les cheveux en lisant les rapports, les courriers électroniques et les divers autres documents écrits par leurs salariés ou leurs collaborateurs.
C'est un fait : plus notre monde est électronique et plus nous perdons l'art et la manière d'écrire correctement. Pour les entreprises, ces lacunes orthographiques, grammaticales et syntaxiques ont un coût : selon une étude menée par la Commission américaine nationale de l'écriture auprès de 120 organisations dans le pays, un tiers des employés américains présente ce type de lacunes. La commission a estimé que les efforts des entreprises pour y remédier pesaient annuellement 3,1 milliards de dollars en formations diverses !
De fait, une véritable industrie de l'éducation s'est créée. Son offre se structure autour de cours d'écriture et rassemble des universités publiques et privées, des professeurs en free-lance, des instituts, etc. Première leçon : apprendre à écrire des courriers électroniques sans recourir aux abréviations utilisées pour écrire des SMS. Deuxième leçon : oublier les smileys et les points d'exclamation. Bref, les bases pour expédier des courriers et rédiger des rapports que l'on n'ait pas honte de montrer à ses collaborateurs ou à ses clients.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/12/2004)