Netscape Communications, filiale du géant de la communication AOL Time Warner, vient de présenter Netscape 7.1, nouvelle version de son navigateur. Si le logiciel ne déborde pas d’innovations, le ...

Netscape Communications, filiale du géant de la communication AOL Time Warner, vient de présenter Netscape 7.1, nouvelle version de son navigateur. Si le logiciel ne déborde pas d’innovations, le plus étonnant est le silence des médias et des professionnels entourant sa sortie. Le navigateur de Microsoft, Internet Explorer, est parvenu en quelques années, nouvelle version après nouvelle version, à rendre moins menaçant Netscape.

Seul l’un de ses fondateurs, Marc Andreessen, que l’émission de l’Atelier sur BFM, « l’Atelier numérique », avait tenté de retrouver, s’est exprimé sur le sujet pour fustiger cette nouvelle génération de Netscape, mais également la pauvreté des innovations technologiques des différents produits disponibles sur le marché. Les nouveautés de Netscape 7.1 sont une assistance linguistique pour les noms de domaines, un filtre « anti-spam » et une fonction permettant de bloquer les pop-up, déjà disponible sur la version 7.0 actualisée depuis six mois.

Marc Andreessen, aujourd’hui président de la start-up Opsware, a donc dénoncé, au cours d’une conférence qui se déroulait à Londres la semaine dernière, le manque d’imagination de ses anciens collègues : « Le logiciel de navigation [Netscape] n’a pas bénéficié d’innovations au cours de cinq dernières années, et n’en verra pas davantage au cours des cinq prochaines ». « On avait dix-huit choses différentes en tête pour [optimiser] le navigateur », a-t-il regretté, jugeant « embarrassante » la situation actuelle du marché des navigateurs.

AOL et Microsoft sont aujourd’hui en bons termes, liés par un accord de 750 millions de dollars qui comprend une extension de la licence d’Internet Explorer. AOL Time Warner a d’ailleurs acquis cette licence, et certains experts se demandent quel intérêt trouve encore la maison-mère à promouvoir son navigateur Netscape.

(Atelier groupe BNP Paribas – 03/07/2003)