Microsoft avait fait le premier pas en lançant au début du mois de février son outil Open XML Translator, qui permet aux utilisateurs de Word de sauvegarder leurs documents à la fois au format...

Microsoft avait fait le premier pas en lançant au début du mois de février son outil Open XML Translator, qui permet aux utilisateurs de Word de sauvegarder leurs documents à la fois au format Open XML, développé par Microsoft et intégré à Office 2007, et au format OpenDocument (ODF) utilisé dans la suite bureautique libre OpenOffice.org. C'est aujourd'hui au tour de Novell de publier son traducteur Open XML pour OpenOffice.org.
 
Cette intégration fait notamment suite à l'accord d'interopérabilité passé en novembre 2006 entre la firme de Redmond et le distributeur de SUSE Linux. La guerre des formats entre éditeurs de solutions propriétaires et distributeurs de logiciels libres serait-elle en passe de se terminer?
 
"Au point où nous en sommes, je pense que nous pouvons nous orienter vers une discussion plus productive et plus collaborative et admettre que cette soi-disante "guerre des fichiers" n'a plus cours. Si nous étions en guerre, cela est maintenant terminé, et les deux camps ont gagné. Par le passé, nous avons eu deux formats qui sont arrivés sur le marché, Open XML et ODF. Les deux ont été conçus dans des optiques différentes, et ceux-ci ont tous les deux apporté leurs propres spécificités sur le marché. Aujourd'hui nous pouvons donc dire que de multiples implémentations de ces deux formats sont possibles", a souligné dans son blog Brian Jones, chef de produit Office chez Microsoft.
 
Il n'empêche que malgré cette volonté affichée d'interopérabilité, plusieurs Etats américains, et non des moindres, comme la Californie, le Massachusetts, le Minnesota et le Texas, ont adopté ou projettent d'adopter le format libre OpenDocument pour leurs administrations...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 07/03/2007)