La société Novell, spécialisée dans la gestion sécurisée des identités et le développement d’applications web et de services réseau multi-plateformes, se blinde avec des brevets, pour protéger...

La société Novell, spécialisée dans la gestion sécurisée des identités et le développement d’applications web et de services réseau multi-plateformes, se blinde avec des brevets, pour protéger ses clients.

Se référant sans aucun doute à l’affaire SCO - cet éditeur qui détient des droits d’exploitation sur le système d’exploitation Unix et qui traîne devant les tribunaux des entreprises utilisant des applications Linux - le PDG de Novell Jack Messman a déclaré : « En raison de son caractère novateur, l’open source menace des intérêts bien établis, et certains ripostent en proférant de vagues accusations sur les risques que les technologies open source font encourir à la propriété intellectuelle ».

Novell s’est donc engagé publiquement aujourd’hui à utiliser ses brevets dans le but de protéger ses offres de logiciels open source. Dans une déclaration de principe, publiée sur son site web et adressée à ses clients et prospects, la société a expliqué qu’elle se servirait des brevets de ses produits open source pour défendre sa propriété intellectuelle contre les atteintes potentielles d’autres fournisseurs.

Cette déclaration a pour but de garantir aux clients qu’ils peuvent choisir des solutions open source en toute confiance, et de les assurer du soutien de Novell en cas de problème de brevet. Dans un communiqué de presse, Novell a même encouragé d’autres détenteurs de brevets à adopter une position similaire à la sienne.

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/10/2004)