La compagnie de gaz tokyoïte Tokyo Gas et l'opérateur télécom NTT East ont annoncé le 8 novembre leur alliance pour fournir conjointement un service de connexion Internet dans des appartements de la ville et un service de surveillance des maisons à distance...

La compagnie de gaz tokyoïte Tokyo Gas et l'opérateur télécom NTT East ont annoncé le 8 novembre leur alliance pour fournir conjointement un service de connexion Internet dans des appartements de la ville et un service de surveillance des maisons à distance. Les deux sociétés collaboreront pour développer de nouveaux services qui permettent de contrôler des dispositifs d'appartement, en les combinant avec une connexion Internet à haut débit. Ce service, commercialisé depuis le mois de novembre auprès des promoteurs immobiliers sera disponible pour les clients finaux en avril 2006.

Tokyo Gas fournit déjà un service de manipulation de dispositifs à distance, Remote Plus , depuis novembre 2003. Il permet déjà à des particuliers clients de manipuler certains dispositifs à distance : allumage du chauffage ou de la lumière, préparation d'un bain, coupure du gaz en cas d'oubli, etc.
Grâce à l'association de Tokyo Gas avec NTT East, ces services seront adaptés à IP (Internet protocol), alors qu'ils étaient compatibles uniquement avec le mode analogique. Les deux sociétés développeront conjointement une « unité IP » à installer dans chaque foyer et qui permettra de fournir les services Remote Plus en IP. NTT East a mis en place un système dans le central de surveillance de Tokyo Gas, avec lequel communiqueront les unités IP.
Les deux sociétés lancent l'activité commerciale de ce nouveau Remote Plus le 10 novembre. Les commerciaux de Tokyo Gas assurent la promotion de ces services de manipulation à distance, ainsi que de la connexion Internet de NTT East à 100 Mbps, auprès des promoteurs immobiliers. NTT East va apporter son savoir-faire technologique, et les deux sociétés préparent également l'introduction d'IPv6 dans ce service.
Le service Remote Plus en IP sera opérationnel à partir d'avril 2006 pour les utilisateurs finaux, c'est à dire pour les locataires et propriétaires d'appartement. Les frais de dossier seront de 15 750 yens (114,88 euros), et l'abonnement devrait coûter un minimum de 525 yens (3,83 euros) par mois.