Oberthur Card Systems a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires consolidé de 451,1 millions d’euros, en hausse de 172 % par rapport à 1999 (166,1 millions d’euros) et de 16,4 % à périmètre comparable....

Oberthur Card Systems a réalisé en 2000 un chiffre d’affaires consolidé de 451,1 millions d’euros, en hausse de 172 % par rapport à 1999 (166,1 millions d’euros) et de 16,4 % à périmètre comparable. Le résultat d’exploitation s’élève à 45 millions d’euros (+ 157 %) et le résultat net avant amortissement des survaleurs à 16,2 millions d’euros (+ 108 %). 2000 a été marquée notamment: par le doublement des cartes GSM vendues par Oberthur à travers le monde, y compris en Chine où la société estime avoir une part de marché de 20 %, par la pénétration de nouveaux marchés de téléphonie mobile en France, au Royaume-Uni et en Allemagne, par la production et la vente en grande quantité de la première carte à microprocesseur destinée à sécuriser le commerce électronique (carte Blue d’American Express aux Etats-Unis), par une baisse de la demande pour cartes à piste magnétique traditionnelles à travers le monde, en particulier aux Etats-Unis, et un décalage de la demande du premier semestre pour les cartes UKIS au Royaume-Uni, premières cartes bancaires de débit/crédit aux normes EMV, demande qui s’est fortement accélérée au 2ème semestre 2000. 2001 s’annonce favorablement, en raison non seulement de la croissance prévue en téléphonie mobile et de télévision à péage, mais aussi dans le secteur bancaire où la migration des cartes à piste magnétique vers la carte à microprocesseur se poursuit. Au 1er trimestre 2001, Oberthur a enregistré une croissance de plus de 27 %. La société maintient ses objectifs de croissance pour 2001 de 25 à 30 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 10/04/2001)