Register. Pour 200 F environ, après avoir soit remplit un formulaire affiché sur une page web, soit envoyer un courrier électronique à l'adresse artloss@artloss.com, vous pourrez faire inscrire da...

Register. Pour 200 F environ, après avoir soit remplit un formulaire affiché sur une page web, soit envoyer un courrier électronique à l'adresse artloss@artloss.com, vous pourrez faire inscrire dans le registre la description détaillée de l'objet disparu. Les marchands d'art, les collectionneurs, les assureurs, la police peuvent, de leur côté, par la même voie demander au registre de faire une vérification. Pour que les voleurs et receleurs ne puissent vérifier discrètement s'ils peuvent reprendre leur butin sans risque, il n'y a pas d'accès direct via Internet au registre lui-même. Cependant, des informations sur certaines affaires importantes seront prochainement affichées sur le site. Art Loss Register (www.artloss.com), fondé en 1991, basé à Londres, recense plus de 80 000 objets à ce jour (tableaux, sculptures, bijoux, meubles, monnaies, livres anciens, armes, voitures de collection .....). Sur la liste des tableaux impressionnante, on recense pas moins d'une dizaine de Delacroix, 12 Goyas, 25 Rubens, 121 Rembrandt, 18 Cézanne, 17 Degas, 105 Renoir. Le vol des oeuvres modernes est encore plus important : 148 Dali, 230 Chagall, 264 Miro, 320 Picasso ... L'équipe du registre épluchant systématiquement les catalogues de dizaines de maisons de négoce d'art du monde entier ainsi que ceux des grandes expositions leur signale toute anomalie. Plus de neuf cent objets, d'une valeur totale de 50 millions de dollars, ont ainsi pu être récupérés. Selon Scotland Yard, le vol d'oeuvres d'art serait le deuxième trafic international après la drogue. (Le Monde - 28/10/1997)