Intel dépose à son tour une plainte contre Digital. (voir aussi les revues de presse du 14 et 29 mai). Accusé par Digital Equipment d'avoir utilisé certaines de ses technologies pour développer ses ...

Intel dépose à son tour une plainte contre Digital. (voir aussi les revues de presse du 14 et 29 mai). Accusé par Digital Equipment d'avoir utilisé certaines de ses technologies pour développer ses nouvelles "puces", Intel a déposé à son tour, mardi dans la soirée, une plainte contre Digital l'accusant d'avoir abusé des droits de propriété intellectuelle d'Intel pour améliorer les microprocesseurs Alpha qui équipent ses systèmes informatiques. Estimant que Digital à tout à perdre dans cette affaire, une grande partie de son chiffre d'affaires étant réalisée grâce à la vente d'ordinateurs équipés de puces Pentium d'Intel, les observateurs du marché américain estiment que la contre-attaque préfigure d'un prélude à un règlement amiable évitant d'aller devant les tribunaux. Comme l'explique Charles Rule, ancien chef du département antitrust du ministère américain de la Justice "Ce n'est pas inhabituel dans un différend de ce genre, il ne m'étonnerait pas que les deux parties aient décidé de le résoudre de cette façon". Même si on ne se montre pas surpris par la décision d'Intel, l'heure semble à l'apaisement chez Digital "son action est typique d'une entreprise poursuivie pour violation de propriété intellectuelle". Ce n'est pas tant l'obtention de dédommagements financiers de la part d'Intel que Digital souhaite obtenir, mais plutôt de bien se placer pour les batailles à venir. Intel va, en effet, présenter l'année prochaine sa nouvelle génération de puces "Merced" conçue en partenariat avec Hewlett-Packard qui devrait concurrencer encore davantage, grâce à leur puissance accrue, la puce Alpha de Digital qui se vend moins bien que prévu. (Les Echos - 14/08/1997)