Comme l'Atelier l'annonçait en novembre dernier, les PC des députés français seront équipés, dès juin prochain, de logiciels libres. Pour déterminer quel type de distribution Linux allait être déployé sur les 1 154 postes informatiques encore sous Windows...

Comme l'Atelier l'annonçait en novembre dernier, les PC des députés français seront équipés, dès juin prochain, de logiciels libres. Pour déterminer quel type de distribution Linux allait être déployé sur les 1 154 postes informatiques encore sous Windows, un appel d'offres avait été publié dans le Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics du 4 janvier 2007.
 
Cet appel d'offres a finalement été remporté par deux entreprises de service informatique, Linagora et Unilog. Les ordinateurs de l'Assemblée Nationale seront alors équipés d'Ubuntu Linux, du navigateur Internet Firefox et de son client de messagerie Mozilla Thunderbird ainsi que de la suite bureautique OpenOffice.
 
Rappelons que ce projet de migration de logiciels propriétaires vers des logiciels libres a été initié par Richard Cazenave et Bernard Carayon, tous les deux députés UMP. Et selon l'Assemblée Nationale, l'étude menée par Atos Origin "a montré que les solutions libres offrent désormais des fonctionnalités adaptées aux besoins des députés et permettront de réaliser de substantielles économies en dépit de certains coûts de mise en œuvre et de formation".
 
Les autres ministères français ainsi que les grandes administrations oseront-ils aussi faire le pari de l'open source?
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 12/03/2007)