Alors que chez les fournisseurs d'accès Internet (FAI), on mise de plus en plus sur les services pour séduire le consommateur, le gouvernement a l'intention de faire savoir aux opérateurs...

Alors que chez les fournisseurs d'accès Internet (FAI), on mise de plus en plus sur les services pour séduire le consommateur, le gouvernement a l'intention de faire savoir aux opérateurs télécoms qu'il attend d'eux la même orientation. C'est en tout cas ce qu'a affirmé François Loos, ministre de l'Industrie, dans une interview publiée lundi dans Les Echos .

"Il faut que les opérateurs comprennent qu'ils ne vendent pas seulement de la ligne, mais du service", déclare François Loos. Pour mettre à plat tous les sujets de friction entre les opérateurs et les consommateurs, il a convoqué les principaux acteurs du secteur et des représentants des consommateurs à une réunion au ministère le 27 septembre prochain.

Cette rencontre sera aussi l'occasion de répondre pour le gouvernement de répondre aux insinuations de Patrick Devedjian, ancien ministre de l'Industrie et actuel conseiller de Nicolas Sarkozy qui déclarait récemment que Thierry Breton ne pouvait pas gérer convenablement le dossier des télécoms de par son statut d'ancien président de France Télécom.

François Loos veut régler un certain nombre de problèmes qui portent préjudice au consommateur français, comme la portabilité du numéro, la question de centres d'appel et des coûts de hotline ou les frais de résiliation. Et probablement tenter d'en finir avec les insinuations concernant Thierry Breton...

(Atelier groupe BNP Paribas - 30/08/2005)