Oracle vient de remporter une nouvelle victoire contre son concurrent SAP, en mettant la main sur Retek, une société américaine spécialisée dans le développement de logiciels dédiés au secteur de...

Oracle vient de remporter une nouvelle victoire contre son concurrent SAP, en mettant la main sur Retek, une société américaine spécialisée dans le développement de logiciels dédiés au secteur de la distribution et qui affiche un portefeuille de clients prestigieux (Tesco, Fnac, Hallmark, Spar, etc.)

En février, SAP avait pourtant convaincu le conseil d'administration de Retek avec une offre à 8,50 dollars par action, valorisant ainsi l'éditeur à 496 millions de dollars. Oracle avait répliqué à l'annonce de son concurrent, en proposant à Retek 9 dollars par action : une offre de 6 % supérieure à celle de SAP et valorisant Retek à 514 millions de dollars.

Nouvelle étape dans la bataille SAP/Oracle le 17 mars dernier : SAP avait surenchéri sur Oracle, en précisant que son offre serait la meilleure et la dernière : 11 dollars par action pour une valorisation de Retek à 617 millions de dollars. Finalement, c'est Oracle qui l'aura emporté en revoyant à la hausse son offre : 11,25 dollars par action, soit une valorisation de Retek à hauteur de 630 millions de dollars.

En quelques semaines, après l'annonce par SAP de son abandon dans cette courte bataille, Oracle sera donc parvenu à mettre la main sur un éditeur dont il estime que 80 % des clients utilisent des logiciels d'infrastructure Oracle.

(Atelier groupe BNP Paribas - 22/03/2005)