Orange et SFR ont ouvert à Saint-Martin de Valamas dans l’Ardèche leur premier relais de téléphonie mobile édifié en commun. Cette ouverture s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental ...

Orange et SFR ont ouvert à Saint-Martin de Valamas dans l’Ardèche leur premier relais de téléphonie mobile édifié en commun. Cette ouverture s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental d’extension de la couverture mobile aux « zones blanches », dont cette commune rurale de 1 328 habitants est le point de départ officiel. Les « zones blanches », desservies par aucun opérateur de téléphonie mobile, sont des territoires peu habités ou difficiles à couvrir. Elles représentent un peu plus de 8 % du territoire français, mais moins de 1 % de la population française (390 000 personnes environ). En juillet 2001, le Comité Interministériel d’Aménagement et de Développement du territoire a décidé d’étendre la couverture des réseaux de téléphonie mobile à 1 480 communes figurant dans ces « zones blanches ». 1 150 relais au total seront installés. Le Ministère délégué à l’industrie établira prochainement la liste précise des communes, en concertation avec les collectivités locales, à partir des informations collectées par les Préfets de Région. En novembre 2001, un accord a été conclu entre les pouvoirs publics, Orange et SFR sur de nouvelles bases prévoyant un calendrier accéléré et une réduction des financements publics. Orange et SFR assureront 67 % de l’investissement total, soit 76 millions d’euros chacun. Les pouvoirs publics prendront à leur charge les 33 % restants, soit 76 millions d’euros. Le programme sera réalisé en deux ans. La moitié des 1 150 sites seront communs à Orange et SFR. L’autre moitié sera équipée, à part égale, par Orange ou par SFR, en fonction de la proximité de leur réseau respectif. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/03/2002)