Un appareil destiné spécialement aux écrivains, le projet ambitieux que tente de lancer un développeur canadien s’ouvre au financement participatif.

Entre ordinateur et lecteur d’e-book : le projet Fusion Writer

Ni vraiment reader, ni vraiment PC, le nouvel objet que tente de développer le Canadien Ivan Samokish semble assez étrange au premier abord. Son idée est en réalité plutôt simple : faire un ordinateur à encre électronique.

Baptisé Fusion Writer l’objet ressemble à un mac mais fonctionne sous Android. Il possède un écran de 13 pouces et se destine particulièrement aux écrivains selon son concepteur : dictionnaires intégrés, portabilité, durée de batterie de deux mois et sauvegarde en temps réel sont autant de caractéristiques qui pourraient séduire les auteurs. Autre fonctionnalité qui peut paraître gadget : l’objet est waterproof. Plus de problème de café renversé détruisant un long travail promet le concepteur.

L’écran e-ink limite énormément les possibilités multimédia de l’appareil mais Ivan Samokish envisage cela comme un avantage : plus de distractions possibles. Le Fusion Writer permettrait une concentration accrue pour les utilisateurs d’autant que l’encre électronique fatigue beaucoup moins les yeux qu’un écran traditionnel.

Son projet lancé sur Indiegogo fait appel au financement participatif, méthode très en vogue parmi les entrepreneurs. Il espère recueillir 50 000 $ et envisage de vendre les premières versions à 600 $. Le prix a de quoi décourager d’autant que le nombre d’acheteurs potentiels est assez réduit. Qui, parmi les écrivains, sera prêt à abandonner les ressources du net pour mieux se concentrer ?

En réalité, le projet interroge le marché des lecteurs d’e-books dans son ensemble. Alors qu’Amazon tente de se rapprocher du papier pour son nouveau Kindle, le Fusion Writer se rapproche quant à lui de l’ordinateur. Car, même s’ils encouragent la lecture, les readers semblent avoir du mal à s’imposer dans les nouvelles générations et les fabricants recherchent le nouveau format qui saura séduire les lecteurs, hésitant sans cesse entre l’imitation du livre papier ou de la tablette multimédia.

 
Rédigé par Guillaume Scifo