Des chercheurs allemands ont mis en place un système informatique qui pourrait analyser un croquis ou une photo et dire avec précision l'objet qu'il représente.

Quand l'ordinateur reconnaît le contenu d'une image

Et si l'ordinateur était capable de reconnaître le contenu d'une image ? Ces derniers sont certes performants et rapide pour gérer des chiffres et des masses de données importantes, mais la compréhension d'un dessin simple est plus difficile. Des chercheurs de la Brown and the Technical University de Berlin auraient dessiné les contours d'un nouveau mode d'analyse en produisant le premier ordinateur d'application qui permet une «compréhension sémantique» de dessins abstraits. Cela serait rendu possible grâce à une base de données qui apprend aux systèmes à identifier les dessins humains. Toutefois, ceci ne serait qu'un début.

L'abstrait, une difficulté

En effet, la machine serait capable de discerner dans une photo ou un dessin à main levée les contours en se basant sur des indices. Par exemple, la machine pourrait reconnaître les moustaches et les oreilles d'un lapin. Toutefois, les ordinateurs sont déjà très performants pour reconnaître les croquis des objets à condition que les dessins soient des représentations exactes. En effet, si le lapin dessiné est stylisé à la façon d'un cartoon ou de façon caricaturale, l'humain pourra le reconnaître car sa représentation de l'herbivore a été façonnée de cette façon pendant son enfance. Mais un dessin de cette nature est très compliqué à décrypter pour l'ordinateur. Les chercheurs ont alors imaginé d'enrichir le système avec une grande base de données de croquis réels. Le but étant d'apprendre à l'ordinateur la façon dont les humains dessinent.

Un test de reconnaissance plutôt encourageant

Les chercheurs ont réalisé une liste d'objets de la vie de tous les jours à dessiner. Puis ils ont utilisé Mechanical Turk, un "marché crowdsourcing" dirigé par Amazon pour recruter des dessinateurs. Pas moins de 20 000 croquis ont été réalisés et soumis à l'ordinateur. Au test de la reconnaissance, l'application informatique aurait identifié 56% des croquis abstraits d'objets, presque autant que les hommes à qui ces dessins ont été soumis (73%). Cette avancée pourrait ouvrir largement la voie à l'amélioration des interfaces de dessins et aux applications de recherche.

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager