Les ordinateurs portables + l'inconscience des salariés face aux menaces du web : voilà la pire formule qui soit pour la sécurité informatique de toute entreprise. Selon une récente étude du...

Les ordinateurs portables + l'inconscience des salariés face aux menaces du web : voilà la pire formule qui soit pour la sécurité informatique de toute entreprise. Selon une récente étude du cabinet Dynamic Markets, qui a sondé les salariés de plus de 500 entreprises européennes, la diffusion des virus et des logiciels espions est largement facilitée par des téléchargements de logiciels qui n'ont rien à voir avec l'activité professionnelle (86 % des personnes interrogées ont reconnu cette pratique !). 46 % des salariés interrogés ont reconnu qu'en dehors du bureau ils avaient déjà prêté leur portable professionnel à une personne de leur entourage. Et 22 % ont avoué qu'à certains moments ils pouvaient ne pas connaître les activités de ces utilisateurs improvisés sur leur ordinateur personnel. Au total, ils sont 42 % à admettre que sur ce même ordinateur ils sont susceptibles de télécharger de la musique et des vidéos illégalement sur des réseaux P2P, de visiter des sites comprenant des contenus pour adultes et des sites Internet de piratage ! Pis encore : il ne devrait pas être aisé de sensibiliser ces professionnels aux risques qu'ils font encourir à leur entreprise, puisque seulement une personne interrogée sur 10 se dit effectivement soucieuse de ce qui pourrait arriver à son entreprise en cas de poursuites judiciaires pour téléchargement illégal en leur lieu et place. La recommandation de bien lire les instructions et les avertissements avant de télécharger un programme n'est visiblement pas arrivée jusqu'aux oreilles de tous les professionnels qui téléchargent sur Internet : 74 % des personnes sondées avouent qu'elles ne lisent jamais les conditions d'utilisation à accepter avant un téléchargement ! Le risque du logiciel espion ? Connais pas. L'étude de Dynamic Markets révèle que seuls 7 % des utilisateurs sont capables de définir correctement un logiciel espion ! Il reste du chemin à faire, dans les entreprises, pour informer l'ensemble des collaborateurs sur les risques du réseau des réseaux ! (Atelier groupe BNP Paribas - 03/11/2004)