Palm et Research In Motion (RIM) devraient annoncer aujourd'hui même un accord portant sur la licence du logiciel Blackberry Connect. Les deux concurrents qui se livraient jusqu'alors une...

Palm et Research In Motion (RIM) devraient annoncer aujourd'hui même un accord portant sur la licence du logiciel Blackberry Connect. Les deux concurrents qui se livraient jusqu'alors une bataille féroce sur le segment des smartphones entament une trêve.

L'accord est significatif : c'est un mariage entre la technologie Blackberry Connect de RIM et le Treo, smartphone de Palm. Ce dernier n'est pas le premier fabricant à aller dans cette direction. Il suit Nokia et Sony Ericsson qui ont signé le même type de partenariat.

RIM compte chaque jour de nouveaux abonnés mais sa croissance commence à ralentir. Cet accord est donc le reflet d'une stratégie globale. RIM veut renouveler son offre pour garder l'image d'une entreprise innovante qui sort première de la compétition que lui livrent ses concurrents.

"Pour être franc, nous avons une très forte demande concernant la mise en place de Blackberry sur les Treos", explique James L. Balsillie, co-directeur général de RIM. La réconciliation est lucrative. Ed Colligan, directeur général de Palm l'exprime à sa manière : pour répondre aux besoins des consommateurs, les entreprises doivent se montrer conciliantes et réaliser des partenariats avec leurs rivaux.

RIM doit cependant faire face à un autre défi, juridique cette fois-ci. Depuis quatre ans, la firme est engagée dans une bataille légale contre NTP. Une cour fédérale a jugée RIM coupable des violations de brevets dont l'accusait NTP. Les négociations pour régler l'affaire à l'amiable ont échoué. La commercialisation des logiciels Blackberry est donc menacée d'interdiction sur le territoire américain. La Cour Suprême doit conclure l'affaire.

(Atelier groupe BNP Paribas- 17/10/2005)