comportementale sur les solidarités financières entre générations. Cette étude, réalisée on line auprès de 1 452 personnes, a quatre objectifs principaux : quantifier les projets d’investissements...

comportementale sur les solidarités financières entre générations. Cette étude, réalisée on line auprès de 1 452 personnes, a quatre objectifs principaux : quantifier les projets d’investissements à court et moyen terme de la population française âgée de 15 à 45 ans, explorer les modes de financement envisagés pour chaque projet, quantifier les intentions positive de financement des seniors à l’égard de chaque projet d’investissement des jeunes générations, explorer, pour chaque projet recueillant une intention positive, les modes de financement envisagés par les seniors. 57 % des répondants sont des femmes, 43 % des hommes. 46 % d’entre eux ont entre 25 et 44 ans, 42 % plus de 45 ans, 12 % entre 15 et 24 ans. 67 % des répondants disposent d’un revenu mensuel entre 8 000 et 20 000 F, 18 % moins de 8 000 F, 15 % plus de 20 000 F. Les projets des jeunes générations portent principalement sur l’acquisition de biens fonciers, immobiliers, mobiliers (49 %), dont 32 % dans un avenir proche. Viennent ensuite l’investissement dans un projet caritatif, hobby ou passion, ou dans un grand voyage (42 %). La constitution d’une épargne, d’un portefeuille boursier arrive en 3ème position (32 %) devant le financement des études, le changement d’activité professionnelle, l’investissement dans une création d’entreprise … (29 %), puis le mariage, l’installation pour vivre à deux, l’arrivée d’un enfant .. (23 %). 56 % des jeunes générations comptent sur eux-mêmes pour réaliser leurs projets d’investissements dans un avenir proche, 29 % envisagent de recourir à un établissement financier, 12 % pensent faire appel à un membre de leur famille, 3 % à un tiers autre que la famille. 38 % des seniors seraient « probablement » ou « certainement » prêts à financer en partie ou en totalité les projets portant sur la formation et la carrière, 37 % les projets concernant la famille et les enfants, 28 % les projets d’investissements et d’épargne, 24 % les projets d’acquisitions de fonciers, d’immobiliers, d’autres biens mobiliers, 13 % les projets portant sur les passions, les loisirs, les hobbies, le caritatif … 46 % d’entre eux seraient prêts à faire une donation pour financer le projet d’un membre de leur famille, 28 % se porteraient caution pour un prêt ou un emprunt, 15 % épargneraient pour le compte d’un tiers, 5 % achèteraient ou céderaient un bien pour le compte d’un tiers. L’étude complète est disponible en souscription auprès de Panel On The Web (service.commercial@panelontheweb.com). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 17/09/2001)