Pour certains, le papier garde certains avantages indiscutables qui facilitent le travail seul ou en équipe. Reste à savoir si la transposition de ces usages sur des supports électroniques en facilitera l'adoption.

Le papier, plus pratique que son équivalent électronique pour travailler ?

Les supports électroniques doivent-ils remplacer le papier ou venir en complément à certains usages bien implantés ? Si l'on en croit une étude qualitative réalisée auprès d'étudiants par l'université de Waterloo, le papier traditionnel reste en tout cas un mode d'interaction privilégié pour le travail. Reste à savoir du coup si les formats électroniques, pour s'installer dans un nombre plus important d'usages, doivent reprendre certaines propriétés qui font le succès du papier, ou plutôt rester dans la complémentarité. Dans le cadre de son projet de recherche, l'équipe a cherché à comprendre ce qui motive l'utilisation du papier traditionnel ou d'un appareil électronique, pour réaliser une tâche. Résultat : pour le moment, auprès de cette population, c'est le papier qui serait préféré en large majorité à tout autre mode de consultation. Premier avantage : le fait qu'une feuille soit flexible et légère. Le fait de pouvoir annoter très simplement du contenu sur une feuille a également été énoncé comme un avantage indiscutable.

Un élément tangible

Les répondants ont aussi mis en avant le fait que le papier soit un objet tangible, chose à laquelle ils sont attachés, et que le rapport au papier, qu'il s'agisse d'écrire ou de lire, est direct. "Le medium est immédiatement responsable des actions exécutées, et l'interaction dépend de cette co-présence physique", est-il ainsi écrit dans le rapport. Selon les personnes interrogées, il reste également délicat de lire sur ordinateur sur une longue période. Ce support rendant la lecture difficile et ayant tendance à fatiguer les yeux. C’est pourquoi les trois quarts des participants ont expliqué choisir d’imprimer les documents compliqués afin d'éviter d’être confrontés à un écran électronique. Reste que ces critères peuvent être déjà plus ou moins reproduits ou compensés sur support électronique.

Tous les usages impossibles à reproduire

Un dernier usage semble moins pratique à reproduire : l’usage du papier serait favorisé grâce à la multitude de possibilités qu’il offre. L’une des motivations principales à son utilisation étant sa facilité de manipulation. En effet, il peut être organisé de diverses façons, étalé et feuilleté. Ces qualités permettent au lecteur, tout en fournissant des indices spatiaux et tactiles, d'obtenir un aperçu de la présentation et du contenu dans un court laps de temps. Il n’est donc pas étonnant que lors de brainstorming, 100% des interrogés ont choisi le format papier puisqu’ils estiment que celui-ci permet de mieux organiser ses idées. Pour obtenir une telle vue d’ensemble, on peut éventuellement suggérer l’installation de multiples écrans. Mais bien que cela puisse être une solution acceptable pour certains utilisateurs, elle ne reproduirait qu’une seule des commodités du papier, selon la majorité des personnes interrogées.