Les coupons et offres promotionnelles se multiplient sur le web et le mobile. Si les personnes qui les utilisent sont de plus en plus nombreuses, c'est encore ceux que l'on trouve dans les journaux qui ont la primeur.

Le papier reste le support le plus plébiscité pour les promotions

Sites d'achats groupés, offres promotionnelles, codes de réduction ou encore e-mails promotionnels sont légion sur Internet. Néanmoins, selon une étude publiée par MarketTools, Inc. qui montre le changement de comportement des consommateurs centrés sur la valeur, ces solutions n'arriveraient encore que doucement dans les habitudes de consommation des Américains. En effet, ils ne seraient qu'un peu plus d'un tiers des personnes interrogées à utiliser les bons de réduction reçus via messagerie électronique (37%), 22% à trouver ces derniers sur le site des entreprises et seulement 10% sur Facebook. De la même façon, les individus ne seraient que 36% à utiliser les sites d'achats groupés tels que Groupon. Et ce pour la restauration (20%), les services (18%), les loisirs (18%) ou les articles d'épicerie (13%).

Des consommateurs traditionnels

En revanche, les consommateurs américains leurs préfèrent de loin les méthodes traditionnelles. En effet, les trois quarts d'entre eux trouvent leurs coupons de réductions dans les journaux ou encore les reçoivent par la poste (60%) ou en magasin (52%). Par ailleurs, 62% des consommateurs achètent des marques distributeurs au lieu des grandes marques, pour leur prix et leur valeur, ou encore utilisent les cartes de fidélité qui offrent des réductions. Ils choisissent encore de n'acheter des produits que lorsque ceux-ci sont en promotion (58%) ou de les acheter en grande quantité pour qu'ils coûtent moins chers (43%).

Consommer à la loupe

Des attitudes d'attention vis-à-vis de leurs achats que les consommateurs semblent de plus en plus partager. En effet, huit personnes sur dix utilisent aujourd'hui des bons de réduction. Plus de la moitié d'entre eux les utilisent d'ailleurs pour au moins la moitié de leurs déplacements pour leurs courses (67%) quand la moitié le font pour presque tous (49%). A noter une particularité de l'étude : l'utilisation  des bons de réductions est plus répandue dans les ménages à revenu élevé puisqu'ils sont 49% de consommateurs dont le revenu annuel est  supérieur à 75 000 dollars à utiliser des bons pour presque tous leurs  courses contre 38% pour les consommateurs dont le revenu annuel est inférieur à 25 000 dollars.

Rédigé par Renato Martinelli