France qui résiste aux sirènes du multimédia, nos hommes politiques de rapports en audits s'indignent. Le sénateur du Rhône, René Tréguoët, pour sa part, s'inquiétait de savoir si la France était en...

France qui résiste aux sirènes du multimédia, nos hommes politiques de rapports en audits s'indignent. Le sénateur du Rhône, René Tréguoët, pour sa part, s'inquiétait de savoir si la France était en retard ou .... attardée ? Cependant les faits sont là. En 1996, selon le cabinet GFK, alors que 15 % des foyers français possédaient un ordinateur, ils étaient 37 % aux Etats-Unis, 26 % en Allemagne, 21 % en Belgique. Selon les industriels du secteur, le retard français est dû essentiellement à la TVA qui majore nettement le prix d'un ordinateur. Le sous-équipement est encore plus important dans les écoles. Selon une étude menée par Microsoft, 25 % des établissements scolaires sont équipés de micro-ordinateurs en Suède, devançant les Etats-Unis (24 %), suivie de la Grande-Bretagne (22 %), de l'Allemagne (12 %) et enfin de la France (6 %). Pourtant, selon une étude Sofres effectuée à la demande d'Alcatel, le démarrage serait en train de se faire ... à tous petits pas, 5,4 % des Français interrogés l'an passé déclaraient vouloir acquérir un ordinateur multimédia dans le courant de l'année. En juin dernier, la Sofres recensait 420 000 utilisateurs réguliers d'Internet, dont 190 000 foyers français. En 1996, les ventes de CD-ROM ont dépassé le million d'unités. Un certain nombre d'entreprises, encore trop peu souvent connectées, installent de plus en plus des réseaux Intranet ainsi qu'une page d'accueil sur le Web. Les collectivités locales commencent à multiplier les expériences pour mettre leur ville ou leur région en valeur. Les QG de campagne, lors des dernières élections législatives, se sont dotés de sites Internet, les ministères s'y mettent aussi progressivement. Même si les chiffres ne le prouvent pas encore, c'est indéniable, la prise de conscience est là. (Les Echos - 26/08/1997)