Les mentalités changeraient-elles ? Bien que de nombreux internautes éprouvent encore des réticences à l'idée de confier leurs coordonnées bancaires à un organisme exclusivement en ligne, l'essor...

Les mentalités changeraient-elles ? Bien que de nombreux internautes éprouvent encore des réticences à l'idée de confier leurs coordonnées bancaires à un organisme exclusivement en ligne, l'essor du commerce en ligne profite aux intermédiaires de paiement comme Paypal, qui vient d'annoncer avoir franchi le cap des 100 millions de comptes à travers le monde.
 
100 millions de clients, répartis dans 55 pays. Pour un volume de transactions de 27 milliards de dollars en 2005, et plus d'un milliard de dollars de revenus. Paypal, largement mis en avant par la plateforme de ventes aux enchères eBay, à laquelle il appartient, séduit par sa simplicité et ses tarifs. Une simple adresse email suffit pour se créer un compte, en quelques minutes seulement.
 
En 1999, PayPal ne comptait que 12 000 clients, pour un volume de transactions de l'ordre de quelques centaines de milliers de dollars.
 
Bien que PayPal se félicite de ce cap symbolique des 100 millions de comptes et affirme dans son communiqué séduire "de plus en plus de marchands en ligne", la majorité de ses revenus émanent encore de la plateforme de ventes aux enchères eBay.
 
Alors que de nombreux cyber-marchands restent à conquérir, la concurrence devrait s'intensifier avec notamment, l'arrivée prévue de Google sur le secteur.
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/02/2006)