La génération Y de certains pays émergents se tourne de plus en plus sur Internet pour les affaires bancaires. Jusqu'à passer par ce biais avant un spécialiste pour un conseil. Et bien sûr, à y consommer. Avec toutefois des différences entre les régions.

Pays émergents : les jeunes préfèrent la consommation dématérialisée

Dans certains pays émergents, la génération Y réaffirme la position que prend Internet dans les achats et les affaires financières. En effet, 61% des jeunes personnes âgées de 18 à 28 ans utilisent leur ordinateur personnel pour la banque en ligne. Et cela se vérifie notamment en Chine (85%), en Afrique du Sud (78%), et à Singapour (75%). Un ordinateur qui distance toujours le mobile qui toutefois progresse puisque cet appareil est utilisé à cet effet par 23% de ces jeunes, comme le montre une étude de Visa Asie*. Malgré tout, leur moyen de paiement préféré demeure la carte bancaire. Pourquoi ? Parce qu'ils n'ont pas besoin de garder du liquide sur eux (63%). On assiste donc clairement, pour cette génération, à un intérêt grandissant pour la dématérialisation. D'autant plus que huit personnes sur dix considèrent qu'un jour, elles pourront faire tous leurs achats et payer toutes leurs factures en ligne. Parmi ces jeunes, 73% pensent que cela sera possible via mobile.

 

Internet, conseiller écouté

Cette tendance se retrouve également lorsque l'on interroge cette population sur les sources utilisées pour obtenir des conseils en matière financière. Les premières sources demeurent bien sûr les proches de chaque individu. Avec en premier lieu les parents, source de conseil pour 78% d'entre eux, suivis par les amis écoutés par 45% des personnes interrogées. Internet tient ensuite la troisième position puisqu'il est la source de conseils pour 40% d'entre eux. Cela pourrait sembler peu élevé, mais l'importance de la recherche sur internet prend tout son sens lorsque l'on remarque que seuls 17% des individus participant à l'étude cherchent à être conseillés par un conseiller financier. Autre rapport grandissant des jeunes des pays émergents et d'internet : la consommation en ligne. Et pour cause, plus de huit jeunes sur dix ont consommé en ligne (82%) entre juin et juillet 2011.
 

Une e-consommation à deux vitesses

Avec des différences toutefois, qui peuvent être importantes. En effet, 99% des individus recourent à la e-consommation en Corée du Sud, contre seulement 36% au sein des Émirats Arabes Unis. Autre différence entre les pays, la fréquence de consommation en ligne. Si la moitié de ceux qui consomment en ligne le font mensuellement, certaines populations le font bien moins souvent. C'est le cas des EAU, des Philippines et de l'Afrique du Sud où respectivement 44%, 36% et 32% le font moins d'une fois tous les six mois. Ils dépenseraient, d'ailleurs, 15% de leurs revenus sur Internet (contre 21% en Chine et 24% en Corée du Sud), recourant majoritairement à la carte de crédit (40%) et à la carte bancaire (37%). A noter que la place du téléphone mobile dans l'achat en ligne progresse mais n'est toujours pas unanimement approuvé puisque, parmi la génération Y de l'ensemble des pays étudiés, ils ne sont que 13% à l'avoir fait via leur mobile.
 
* Etude menée auprès de 5 500 personnes âgées de 18 à 28 ans à Singapour, aux Philippines, en Indonésie, en Chine, à Hong Kong, à Taiwan, en Corée du Sud, en Russie, en Afrique du Sud et aux Emirats Arabes Unis.