Nicholas Negroponte, le papa du " portable à 100 dollars", a annoncé son intention de réduire les coûts de développement du projet One Laptop Per Child (Un PC portable par enfant) pour...

Nicholas Negroponte, le papa du "portable à 100 dollars", a annoncé son intention de réduire les coûts de développement du projet One Laptop Per Child (Un PC portable par enfant) pour parvenir à 50 dollars l'unité d'ici 2010. 
Spécialement conçu pour équiper les pays émergents, l'ordinateur initié par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) est équipé d'1 Go de mémoire flash et intègre un processeur AMD cadencé à 500MHz. Il peut se connecter à un réseau Wifi. Il comporte quatre ports USB. Pour arriver à en réduire le coût sans en altérer les performances, le MIT envisage quelques modifications du modèle de base de ce PC bon marché.
 
Préféré à Windows, l'OS à base de noyau Linux souffre pourtant du même défaut: "Les gens n'imaginent pas des systèmes petits, rapides et légers. Linux ne déroge pas à la règle. Il s'est lui aussi engraissé", a déploré Nicholas Negroponte dans un discours prononcé au salon LinuxWorld, qui se tient à Boston du 3 au 6 avril. Un embonpoint qui interdit pour l'instant au MIT de l'intégrer au PC à 100 dollars. Une version allégée est donc indispensable. 
 
Tel qu'il avait été imaginé, le PC portable à 100 dollars devait être doté d'une manivelle sur le côté pour produire de l'énergie. Nicholas Negroponte a renoncé à cette idée, car les forces de torsion auraient nuit à la machine. Il suggère aujourd'hui un mécanisme de production d'énergie, de type pédalier, qui sera relié à l'adaptateur secteur du PC.
 
Pour mener à bien cette deuxième phase du programme de construction d'ordinateur portable à bas prix, les ingénieurs du projet One Laptop Per Child comptent mettre au point une technologie solaire compatible avec un écran de PC portable traditionnel. Elle devrait être prête d'ici la fin de l'été, a prédit Nicholas Negroponte.
 
Un premier stock de cinq à dix millions d'unités devrait être livré dans des pays comme l'Argentine, le Brésil, la Chine, l'Inde ou l'Egypte d'ici 2007, pour équiper les populations et être utilisé à des fins pédagogiques.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/04/2006 )