Autrefois l'un des principaux acteurs du marché de la mini-informatique, Data General ne fournit aujourd'hui que des serveurs et des équipements de stockage de données. Etant sortie du rouge au co...

Autrefois l'un des principaux acteurs du marché de la mini-informatique, Data General ne fournit aujourd'hui que des serveurs et des équipements de stockage de données. Etant sortie du rouge au cours du quatrième trimestre de l'exercice clos le 26 septembre 1998, la société américaine a confirmé ce redressement sur les trois premiers mois de l'exercice en cours en réalisant un chiffre d'affaires de 365 millions de dollars (320 millions d'euros) et un bénéfice de 16,5 millions de dollars (14,5 millions d'euros). Ronald Skates, son PDG, déclare "Data General peut être encore plus profitable" et devrait être "bénéficiaire ou en légère perte sur la totalité de l'exercice". Selon son PDG, Data General est à nouveau sur le chemin de la croissance après plusieurs années difficiles. Pour cela, Ronald Skates mise sur la forte progression de la demande dans les domaines des serveurs sous systèmes d'exploitation Microsoft NT et des systèmes de stockage de données de grandes capacités. NT devrait en effet, selon IDC, croître d'environ 30 % cette année, contre 9 % pour les systèmes sous Unix. Soulignant "l'engagement absolu" de sa société envers Microsoft, Ronald Skates a rappelé la conclusion récente d'un accord avec Microsoft dans le domaine de l'informatique médicale. Revendiquant le rang de premier fournisseur OEM de systèmes de stockage, Data General va par ailleurs s'attaquer à la cible des utilisateurs finaux et conclure, pour cela, des accords de distribution avec des sociétés spécialisées comme Storage Tek. Selon son président, Data General, compte tenu de ses perspectives, dispose des capacités lui permettant de demeurer indépendante. (Les Echos - 16/02/1999)