PeopleSoft a publié lundi ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2003. Au titre du quatrième trimestre 2003, la société affiche un chiffre d'affaires global de...

PeopleSoft a publié lundi ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2003. Au titre du quatrième trimestre 2003, la société affiche un chiffre d’affaires global de 685 millions de dollars, dont 185 millions de dollars reviennent aux ventes de licences. Peoplesoft dépasse ainsi ses propres prévisions, puisque la direction de l’entreprise avait annoncé un montant des ventes compris entre 625 et 640 millions de dollars.
Le bénéfice d’exploitation du quatrième trimestre, selon les principes GAAP, s’élève à 24 millions de dollars, soit 3,5 % du chiffre d’affaires, contre une perte de 9 millions de dollars, représentant 1,5 % du chiffre d¹affaires, enregistrée au troisième trimestre 2003. Sur l’ensemble de l’année, Peoplesoft annonce un chiffre d’affaires de 2,3 milliards de dollars, contre 1,89 milliard sur l’exercice précédent.
L’acquisition de JD Edwards vaut cependant à Peoplesoft de voir son bénéfice net reculer, à 85 millions de dollars, tandis qu’il était de 182,6 millions de dollars sur le précédent exercice. Au nombre des nouveaux clients qui ont choisi PeopleSoft au cours de l’année 2003, l’on retiendra par exemple Arrow International, Documentum, Electrolux AB, General Motors, Hakuto, Hewlett-Packard, NEC Personal Products, et Peugeot-Citroën.
Le président-directeur général de PeopleSoft, Craig Conway, s’est félicité de ces résultats, qui placent la société au second rang mondial des éditeurs de logiciels d’entreprise. En dépit de l’OPA inamicale d’Oracle, qui reste dans tous les esprits, Craig Conway a estimé : "Nous ne pouvions rêver d’une position plus favorable pour 2004".