Le rythme annuel de croissance des activités de outsourcing aux Etats-Unis ne devrait pas dépasser les 3% sur la période 2007-2011, selon IDC...

Le rythme annuel de croissance des activités de outsourcing aux Etats-Unis ne devrait pas dépasser les 3% sur la période 2007-2011, selon IDC.
 
L'outsourcing est en passe de connaître une période de relative stagnation outre-atlantique. C'est en tout cas ce qu'indique le cabinet d'analyse IDC dans un rapport paru il y a peu. La croissance de ce marché ne devrait en effet progresser que de 3% annuellement sur les cinq prochaines années d'après les chiffres avancés par IDC. D'ores et déjà, en 2007, le secteur ne devrait mettre qu'à peine 2 milliards de dollars supplémentaires à l'actif de l'économie américaine, soit une croissance de 3,5%.
 
Un marché mature
 
Les auteurs du rapport expliquent la relative faiblesse de cette croissance par le fait que le marché serait en passe d'accéder à un degré de maturité supérieure. Le cabinet d'analyse précise par ailleurs que les dépenses en externalisation d'applications sont moindres que celles enregistrées pour les services dédiés aux systèmes d'information. Les premières représentaient en effet 10 milliards de dollars en 2006 contre 36 milliards pour les SI.
 
L'Etat, premier client de l'outsourcing
 
L'étude s'est concentrée sur 18 des principaux secteurs d'activités américains. Il en ressort notamment que 25% du total des dépenses en outsourcing étaient le fait du gouvernement fédéral américain l'an passé. Autrement dit, l'Etat est le premier client sur ce segment de marché. Suivent l'industrie dite légère, la banque et la branche médias/communication, des secteurs d'activité comportant, eux aussi, d'importants besoins en matière d'outsourcing.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/07/2007)