Selon une étude sur les perspectives du contenu payant en Europe réalisée par Jupiter MMXI, les consommateurs européens dépenseront 3,3 milliards d’euros pour du contenu sur le téléphone mobile en 2...

Selon une étude sur les perspectives du contenu payant en Europe réalisée par Jupiter MMXI, les consommateurs européens dépenseront 3,3 milliards d’euros pour du contenu sur le téléphone mobile en 2006, contre 1,7 milliard d’euro pour du contenu sur le PC. Aujourd’hui, la quasi-totalité du contenu est disponible gratuitement sur Internet. Alors que la majorité des sites ont des difficultés à facturer les internautes, seuls les sites pour adultes génèrent à ce jour un chiffre d’affaires significatif. Ainsi, 70 % des 252 millions d’euros dépensés en 2001 par les internautes européens pour du contenu délivré sur leur PC, proviennent du contenu à caractère pornographique, le reste venant principalement des jeux en ligne, du contenu financier et des informations économiques. Selon un sondage Jupiter MMXI, 47 % des utilisateurs d’Internet en Europe n’envisagent pas de payer pour du contenu sur Internet à l’avenir. 16 % des utilisateurs d’Internet en Europe seraient cependant prets à payer pour la musique en ligne, 5 % pour les concerts live, le sport, les informations financières, 4 % pour la santé, 3 % pour les kids, la vidéo et les jeux. Selon Jupiter MMXI, le contenu payant sur le PC concernera surtout des applications liées au haut débit. 67 % des dépenses des Internautes pour du contenu payant sur le PC concerneront ainsi en 2006 le téléchargement musical, les jeux en ligne et la vidéo sur Internet. Jupiter MMXI n’anticipe en aucun cas un retournement brutal du marché et un passage du tout gratuit au tout payant, notamment pour les applications à bas débit, comme l’information en ligne, qui resteront gratuites. Seules les sociétés positionnées sur les secteurs du divertissement pourront générer à l’avenir un chiffre d’affaires important. 590 millions d’euros ont été dépensé en 2001 en Europe pour du contenu délivré sur les plates-formes mobiles, soit deux fois plus que les 252 millions dépensés pour du contenu payant sur le PC. Les sonneries et les logos enrichis, les alertes multimédia, les cartes électroniques contribueront à la croissance des contenus payants mobiles. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 18/01/2002)