distributeurs. De plus en plus nombreux à recourir aux service des bornes, les distributeurs comptent sur elles pour fidéliser leurs clients, vendre des produits ou des services, servir de support ...

distributeurs. De plus en plus nombreux à recourir aux service des bornes, les distributeurs comptent sur elles pour fidéliser leurs clients, vendre des produits ou des services, servir de support de communication, d'animation .....

° Les Galeries Lafayette utilisent ponctuellement les bornes interactives. Ainsi, lors du dernier "Festival de la Mode", le groupe a mis en place dans 21 magasins de province, des bornes interactives, véritables "conseillères de style" virtuelles, louées au fabricant Vidéotronic. En répondant, via l'écran tactile, à trois séries de questions d'ordre quantitatif (taille, poids, âge ...) et qualitatif (préférences en terme de créateurs et de mode, style de vie, signe astrologique ...), les clientes pouvaient découvrir leur garde-robe idéale et personnalisée. Croisant les différents critères, la borne fournissait en effet rapidement à la cliente des conseils pour se vêtir et lui présentait en images sa garde-robe idéale. Pendant leur séjour dans les magasins, ces bornes ludiques et attractives ont remporté un vif succès.

° Depuis septembre, la FNAC expérimente une nouvelle génération de bornes de consultation interactive. Cette borne est le fruit d'une collaboration entre la société Novalis et les sociétés Indico et Fors. 14 bornes ont ainsi été installées dans le magasin du bld des Italiens, une trentaine d'autres dans celui des Champs-Elysées. Cette borne devrait permettre aux clients, à terme, d'écouter des extraits de tous les titres vendus dans le magasin. La sélection se fait par la saisie du code barres des CD via cette borne. Aussitôt cette lecture déclenche l'apparition de la pochette du CD sur l'écran et le défilé d'extraits sonores des principaux titres. 35 000 CD sont consultables depuis janvier sur les bornes des FNAC pilotes. D'ici à la fin 1998, la totalité des titres en stock dans les FNAC (80 000) sera accessible.

Les FNAC Services de Niort et d'Annemasse expériment depuis la fin 1997 un autre type de bornes dédiées cette fois-ci à la commande de disques et de livres. Via l'écran tactile, le client choisit parmi une offre d'environ 80 000 titres de chaque, un livre ou un CD, écoute s'il le souhaite les extraits sonores des CD, passe ensuite commande et régle avec sa carte bancaire sur la borne. Il peut aussi laisser un chèque au magasin. Acheminée de la borne vers la structure VPC de la FNAC via un modem, la commande est ensuite livrée soit au domicile du client, soit à la FNAC Services.

° Virgin France, l'éditeur musical du groupe EMI (et non le groupe propriétaire des Mégastores) devrait équiper de nouvelles bornes interactives multimédia le réseau des disquaires de province et les rayons musique des grandes surfaces intéressées. Celles-ci ne seront plus mises à jour par CD-ROM, mais par satellite (solution Canal Pro ou Matra Satellite). Les clients pourront ainsi accéder à de nombreuses données multimédia sur l'actualité artistique. L'habillage de ces nouvelles bornes sera confié à Starck. Via satellite, ces bornes seront connectées au serveur Netfinity 7 000 hébergé chez Virgin France. Elles seront mises à jour régulièrement. Virgin France envisage de déployer ces bornes lors du premier semestre 1998 pour arriver à un total d'environ 100 bornes.

° Le groupe Casino, pour sa part, expérimente dans quatre supérettes stéphanoises des bornes interactives permettant d'élargir l'assortiment de produits disponibles. Le client peut accéder à un assortiment de 200 produits non alimentaires, absents du rayon, mais référencés par le groupe. Grâce à un écran tactile, il visualise le catalogue des produits, leurs photos et les descriptifs. Il sélectionne sur l'écran les produits qu'il souhaite acquérir. La borne lui délivre alors un ticket, validant et récapitulant sa demande. Le ticket lui ayant été remis, le gérant commande les produits manquants qui sont alors livrés en moins de 72 heures. Il ne reste plus au client prévenu par le gérant qu'à récupérer sa commande au magasin et la régler. (Dossier de deux pages - Performances de la distribution - janvier/février 1998)