La version finale du navigateur web de la fondation Mozilla, (Panda rouge en anglais) est sortie le 10 novembre 2004. Néanmoins de nombreux internautes ont pu tester le navigateur...

La genèse du "panda rouge"
La version finale du navigateur web de la fondation Mozilla, (Panda rouge en anglais http://fr.wikipedia.org/wiki/Panda_rouge ), est sortie le 10 novembre 2004. Néanmoins de nombreux internautes ont pu tester le navigateur en version bêta pendant de nombreux mois pour en tester sa fiabilité.
Avant de parler de ses fonctionnalités, l'originalité de Firefox vient aussi de son statut de logiciel libre issu de la communauté open source. A la différence des logiciels propriétaires, les projets de logiciels libres sont développés par une communauté éparpillée dans la monde, communicant par Internet et aux motivations parfois très diverses. Ont ainsi planché sur Firefox : les employés de la fondation à but non lucratif Mozilla (une quinzaine), des salariés mis à disposition par d'autres firmes (Sun ou IBM par exemple), des bénévoles et bien sûr des centaines d'internautes s'impliquant à des degrés variés.
Certains y voient la réalisation du communisme par le développement collaboratif, d'autres la réalisation du libéralisme par la possibilité de développer facilement des logiciels concurrents des monopoles en place !
Installation : un jeu d'enfant
Firefox fonctionne sur les versions récentes de Windows (de 98 à XP), comme sur Mac OS X et de nombreuses distributions Linux dont la très populaire RedHat. A titre de comparaison, pour bénéficier de la dernière version d'Internet Explorer 6.0 il faut être équipé de Windows XP SP2, ou débourser une centaine d'euros dans diverses mises à jour...
L'installation est très simple, le programme ne fait que 4,5 Mo de taille. Il est à noter que lors de l'installation vous pouvez importer vos signets d'Internet Explorer. Toute la configuration est gérée par le panneau d'options. L'utilisateur n'est pas submergé sous le flot d'information ; ce qui prévaut c'est la simplicité et l'intuitivité.
L'interface est similaire à celle d'Internet Explorer, la seule différence notable c'est la barre de recherche paramétrable intégrée à coté de la barre d'adresses. Il est ainsi possible d'effectuer des recherches sur Amazon, Google, Yahoo! ou un site de recherche que vous aurez paramétré, pratique !
> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

La home page de Firefox est une version spéciale de Google
L'installation des plugins nécessaires, sur Internet (Flash, Real Player, Shockwave...) est proposée lors de la navigation, il est à noter qu'ActiveX (le plugin de Microsoft qui permet d'afficher des composants spécifiques) n'est pas encore supporté par Firefox pour des raisons de sécurité. Dommage, car il est très utilisé par les applications Intranet. Ce point est donc un frein à la pénétration de Firefox en entreprise.
Fonctionnalités : pas de révolution, mais beaucoup de petits plus
Firefox ne propose pas d'innovation qui révolutionne le marché des navigateurs Internet, néanmoins par ces nombreuses petites améliorations, il rend la navigation web plus rapide, plus facile et plus sûre.
1) Le classique blocage des pop-ups : Ces "fenêtres surgissantes" sont une vrai gène pour la navigation, permet de les interdire sur tous les sites, tout en laissant la possibilité de les ouvrir ponctuellement sur des sites spécifiques.
2) La nouveauté des marque-pages dynamiques : les sites d'actualité vous permettent d'ajouter une nouvelle sorte de signets qui se mettent à jour automatiquement (appelés flux RSS). Ainsi en un clic dans ses favoris, il est possible de voir rapidement les dernières nouvelles de ses sites d'actualité favoris.
> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Il suffit de cliquer sur le bouton en bas à droite pour créer le marque page dynamique accessible alors depuis le menu Bookmarks.
3) Le tube de la navigation par onglets : les onglets permettent de naviguer sur plusieurs sites sans ouvrir de multiples fenêtres qui encombrent la barre de tâches. Ils permettent de charger des pages en arrière plan pendant que vous en lisez une autre, et deviennent vite indispensables à la navigation ! Pour les utiliser il suffit de cliquer sur les liens avec le bouton du milieu (ou le bouton droit et choisir 'Ouvrir dans un nouvel onglet').
> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

La navigation par onglets
4) La sécurité (anti-spywares...) : Firefox ne permet pas à des scripts ou à des programmes de s'exécuter sur votre ordinateur sans votre consentement. De plus, il peut-être mis à jour automatiquement si un problème de sécurité est découvert. Ainsi, le CERT (organisme de sécurité informatique) recommande d'utiliser des navigateurs tels que Firefox plutôt que de continuer à utiliser Internet Explorer. La gestion des sites sécurisés est aussi facilité : la barre d'adresse apparaît en jaune et le certificat est facilement accessible en cliquant sur le cadenas. Un hacker ne pourra jamais altérer l'adresse d'un certificat, ainsi avant d'utiliser un site sécurisé (comptes en ligne, shopping...) il suffit de vérifier son certificat pour s'assurer d'être au bon endroit.
> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Avant l'installation d'un programme, ici une extension mozdev, Firefox demande une autorisation
5) Multi-recherches : les fonctionnalités de recherche de Firefox sont directement disponibles dans la fenêtre principale et la recherche directement sur la page est réellement pratique.
> Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le choix de son outil de recherche
Extensions pour : un modèle en lego
Firefox fonctionne un peu comme un jeu de legos, vous avez la pièce de base, puis vous ajoutez des briques permettant de bénéficier de nouvelles fonctionnalités (les extensions) et de créer un navigateur sur mesure. Ces extensions se présentent sous la forme de fichiers « XPI » et s'installent une fois qu'est donnée la permission au navigateur de le faire (toujours dans un souci de sécurité). Il faut noter que ces extensions sont très légères et pèsent rarement plus de quelques kilos octets. Elles ne ralentissent donc pas du tout l'utilisation du navigateur.
Plusieurs sites recensent ces extensions : http://smilissimo.free.fr/ (liste des extensions en Français) et http://www.mozdev.org/ , géré par Mozilla, sur lequel on dénombre jusqu'à 200 extensions au navigateur !
Voici sélectionnées quelques extensions indispensables :
Adblock : permet de bloquer les bannières publicitaires de manière très efficace : images, scripts, frames… Un click droit sur l'image, puis la sélection de adblock, et l'image disparaît de la page. Il est aussi possible de mettre en place des règles et donc de supprimer toutes les publicités en provenance d'un serveur particulier.
Foxytunes : intègre le contrôle du lecteur multimédia dans la barre des tâches de Firefox. Pratique pour écouter de la musique en surfant sur Internet sans devoir revenir en permanence à son lecteur mp3 pour passer une chanson, faire pause ou augmenter le volume.
MouseGestures : permet de prendre le contrôle de son navigateur favori par des mouvements de souris. Par exemple, tracer une flèche verticale dirigée vers le haut permet d'ouvrir un nouvel onglet, tandis que la même flèche, mais dirigée vers le bas, permet d'ouvrir une nouvelle fenêtre. Ou encore, tracer des flèches horizontales, vers la gauche ou vers la droite, permet d'afficher les pages précédentes et ou suivantes. Bien entendu, les différentes combinaisons sont personnalisables !
Les raisons d'un succès
La sortie de Firefox n'est donc en soi pas une révolution. Pourtant des navigateurs comme Opéra présents sur le marché depuis déjà un certain temps et présentant des fonctionnalités similaires n'ont pas réussi à percer. Le succès s'explique en fait par la simplicité, par le phénomène open-source et son marketing viral. Enfin, il ne faut pas négliger le fait que par le biais de son navigateur, Mozilla s'attaque à l'hégémonie de Microsoft. Et continue de le faire avec sa messagerie Thunderbird ou son application calendaire Sunbird. 
 

Télécharger le navigateur Firefox
Par Pierre Poignant