Face à la surabondance d’information sur Internet, aux discours parfois complexes et équivoques des politiques, et pour contrer un abstentionnisme devenu endémique, l’initiative Hello 2017 lancée par Vox.org, entend réconcilier les citoyens avec la chose publique en éclaircissant les enjeux de la campagne et en permettant d’interpeller directement les candidats.

Une plateforme web au secours de l’engagement citoyen

« La démocratie c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Pourtant, force est de constater que l’avènement de nos sociétés numériques a marqué une dislocation du sentiment et de l’engagement citoyen ainsi qu’une défiance généralisée envers l’appareil politique. En 2012, pour l’élection présidentielle, pourtant considéré comme un scrutin majeur, le taux d’abstention était d’environ 20% au premier comme au deuxième tour. En cause ? L’hypertrophie médiatique et le sentiment d’impuissance des citoyens face à un système politique qui les dépasse. Pourtant, pour Anthony Downs, politologue et économiste américain, l’abstention apparaît comme un phénomène rationnel mettant en jeu ce qu’il appelle «l'investissement intellectuel». Entendez, le temps nécessaire à la bonne compréhension des enjeux de la campagne. En effet, la politique n’est pas si universelle qu’elle n’y paraît. Trop élitiste, elle laisse trop souvent de côté une majorité silencieuse, qui, se sentant exclue des débats, renonce à participer aux élections.

 

 

Face à ce constat et pour inciter les citoyens à participer et à renouer avec la politique, l’association française Voxe.org, se présentant comme “la boîte à outil du citoyen connecté”, a lancé Hello 2017, une initiative permettant de rendre lisible le débat public et de favoriser l’engagement de tous en vue des élections présidentielles et législatives de 2017. Lancée en 2012, Voxe.org a pour vocation justement de permettre un « investissement intellectuel » pour tous en développant des campagnes d’information neutres et un comparateur de programmes électoraux. L’association joue pleinement la carte de la technologie puisqu’elle a en outre mis au point une intelligence artificielle interagissant directement avec le citoyen pour lui permettre de s’informer plus facilement. Aussi, la plateforme permet à tous d’interpeller directement les élus et les candidats par le biais de bénévoles qui relaient les questions soulevées par les utilisateurs.

Les actions de l’association ont touché plus de 3 millions de personnes dans une quinzaine de pays. Ces travaux ont également été salués par de nombreuses organisations dont l’Open Society Foundations et l’Alliance des Civilisations des Nations Unies. Le géant Google à lui aussi été conquis par le projet qu’il a par ailleurs valorisé, en 2015, durant le Google Impact Challenge, une initiative conçue pour promouvoir et soutenir des projets innovants ayant un « impact positif sur le monde ». En cela, Voxe.org réussit le pari de délinéariser l’approche politique et de rendre aux citoyens leur totale liberté de choix. Le succès grandissant des projets de CivicTech appelle donc le secteur à se développer jusqu’à horizontaliser davantage les relations publiques et peut-être poser les premières pierres d’un empire qui ne demande qu’a s’ériger : celui de la cyberdémocratie.

 
Rédigé par Théo Roux
Journaliste