Le marché des logiciels de sécurité IT continuera de croître en 2012, notamment grâce à la demande des petites entreprises. Les revendeurs devront donc s'adapter à des besoins spécifiques et se différencier de la concurrence.

Les PME investissent dans la sécurité informatique

Les investissements des petites et moyennes entreprises en matière de sécurité informatique devraient continuer de progresser en 2012. Selon un rapport de la firme Canalys, les dépenses dans ce secteur atteindront 22,9 milliards de dollars dans le monde, soit une hausse de 8,7% par rapport à 2011. Quant au marché des antivirus, il devrait croître de 6,8% sur la même période. Cette augmentation provient du fait que le déploiement de tels logiciels représente le premier pas de la sécurisation des infrastructures pour les PME. "La demande pour ce type de technologies varie suivant la taille de la firme. Les petites sociétés cherchent des protections basiques et économiques car elles ne se considèrent pas comme des cibles", explique Nushin Hernandez, analyste chercheur pour Canalys.

Essor de la gratuité pour protéger les données

"Mais les mentalités sont en train de changer, occasionnant un boom du marché." Profitant de l'intérêt en hausse des PME, le secteur des solutions sécuritaires est devenu très concurrentiel. Les différents leaders (Symantec, McAfee et Trend Micro) doivent composer avec d'autres acteurs (Kaspersky, F-Secure ou encore AVG) qui gagnent du terrain. Chacun doit s'adapter aux exigences et besoins des petites sociétés, qui cherchent notamment à protéger les données concernant le comportement et les pratiques d'achats de leurs clients. Cela passe souvent, en premier lieu par des versions gratuites de leurs logiciels. Selon un sondage effectué par Canalys, plus de 20% des PME auraient recours à ce type de solutions. 

Pouvoir acheter en ligne et diversifier ses services

Néanmoins, les revendeurs devront impérativement proposer des produits très personnalisés pour se démarquer et justifier l'achat de licences payantes de leurs programmes. La majorité des petites entreprises se fournissant directement sur Internet, les créateurs d'anti-virus continueront à développer des magasins de solutions en ligne avec parfois plus de 1,000 références comme Symantec, afin de toucher rapidement un panel très large d'acheteurs. Ces sociétés pourront également proposer des services variés comme des relations accrues avec les intégrateurs systèmes ou la création de cellules d'experts, à même de prendre en charge la sécurité des PME, celles-ci tentant d'externaliser ces prestations afin de réduire les coûts.