Selon la dernière enquête annuelle réalisée par UFB Locabail (groupe BNP Paribas) dans quatre pays Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie, 72 % des PME européennes étaient connectées à l'Inter...

Selon la dernière enquête annuelle réalisée par UFB Locabail (groupe BNP Paribas) dans quatre pays Allemagne, France, Grande-Bretagne et Italie, 72 % des PME européennes étaient connectées à l'Internet en 1999, contre 53 % il y a un an. La France et l'Italie ont connu les plus fortes progressions : respectivement + 21 % et + 35 %. Toutefois, seules 61 % des entreprises françaises, tous secteurs confondus, étaient connectées l'an dernier, contre 77 % pour les britanniques, 75 % pour les italiennes et 74 % pour les allemandes. Le changement d'attitude des dirigeants vis-à-vis de l'Internet explique cette évolution. 30 % d'entre eux pensaient en effet en 1998 qu'Internet ne servait à rien. Ils n'étaient plus que 15 % en 1999 à avoir une opinion négative. Aujourd'hui, la majorité des dirigeants estime qu'Internet peut favoriser les échanges entre entreprises et 25 % pensent que le réseau pourrait leur permettre de prendre de l'avance sur la concurrence. Internet est surtout perçu comme un atout concurrentiel en Grande-Bretagne (53 %) et en Allemagne (52 %). EN 1999, 27 % des PME-PMI françaises disposaient d'un site (19 % en 1998), 31 % des allemandes, 38 % des anglaises et 30 % des italiennes. En France, ce sont surtout les secteurs des services et de l'industrie qui comptent le plus grand nombre d'entreprises connectées (respectivement 70 % et 67 %). Dans le secteur du BTP en revanche, on trouve un très grand nombre de PME affirmant qu'Internet ne leur servira jamais à rien. Selon cette enquête, le commerce électronique commence à se développer. 30 % des PME-PMI anglaises se sont déjà lancées dans le commerce électronique, contre 25 % pour la France, 21 % pour l'Italie et 14 % pour l'Allemagne. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 28/01/2000