Pomoho.com, l'un des nombreux "Youtube" chinois, vient de mettre en place le système d'identification de contenus VideoDNA de la société Vobile, afin de protéger les droits d'auteur sur son site de partage de vidéos. Cette annonce se fait dans un contexte où la diffusion de vidéos sur Internet est placée sous haute surveillance par les autorités chinoises.

Depuis août 2006, la SARFT (State Administration of Radio, Film and Television) exige des sites tels que Pomoho qu'ils obtiennent une licence pour excercer leur activité. Vobile est un fournisseur d'identification de contenus vidéos basé à Santa Clara. Il dispose aussi d'un centre R&D à Hangzhou (près de Shanghai) en Chine. La technologie se base sur la génération d'une empreinte audio ou vidéo propre à chaque contenu et qu'il est possible ensuite de comparer. Cette technologie est vouée à se développer de façon importante dans le domaine des User Generated Content (UGC), les contenus générés par les utiliusateurs, afin de bloquer les contenus protégés par le droit d'auteur. Myspace, par exemple utilise la solution Audible Magic pour filtrer ses vidéos. YouTube a également annoncé depuis plusieurs mois la mise en place d'un tel système d'identification. Avec l'intégration du système VideoDNA, la plateforme en ligne de Pomoho inclut maintenant le contrôle d'infraction de droit d'auteur et le contrôle des publicités vidéo. Pomoho 爆米花 (prononcer : bao mi hua, signifie "popcorn") dispose de trois millions vidéo dans sa base de donnés en ligne, comprenant celles produites par ses utilisateurs et celles créées par des professionnels. L'audience de Pomoho est de deux millions de visiteurs uniques par jour. Selon une étude de l'Internet Society of China, Pomoho figure parmi les trois sites Web de partage de vidéos les plus populaires en Chine. [via : Press Release de Vobile et China Web2.0 Review] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi