première bougie. Le portail de l’administration française http://www.service-public.fr a été inauguré par Michel Sapin le 23 octobre 2000. Conçu pour répondre aux besoins et aux interrogations des...

première bougie. Le portail de l’administration française http://www.service-public.fr a été inauguré par Michel Sapin le 23 octobre 2000. Conçu pour répondre aux besoins et aux interrogations des usagers, il rencontre un succès croissant. En un an, il a enregistré 4,5 millions de visites. La Documentation Française en est l’opérateur et la tête de réseau. Service-public.fr donne accès à 6 900 sites publics français et étrangers. 2 700 fiches pratiques et 1 600 questions-réponses informent l’usager sur ses droits et démarches. Près de 1 100 formulaires sont téléchargeables et 78 téléservices sont offerts. Créée en août 2001, la rubrique « téléservices » propose en effet 32 démarches nationales et 46 téléservices locaux pour les particuliers et les professionnels. Rappelons que Michel Sapin a annoncé cet été à Hourtin « qu’à l’horizon 2005, l’ensemble des services publics (deviennent) des téléservices publics ». On peut d’ores et déjà télécharger, entre autres, le formulaire relatif aux prestations familiales, remplir en ligne sa déclaration de revenus ou bien encore commander en ligne un extrait de casier judiciaire. Une nouvelle rubrique « adresses utiles » permet d’obtenir toutes les coordonnées des services publics de proximité. Par ailleurs, l’usager souhaitant obtenir une information personnalisée trouvera la liste des services d’information du public renseignant par téléphone, courrier électronique, minitel ou sur place. Désormais, service-public.fr se décline au niveau local. Une expérience de diffusion des informations pratiques du portail fondée sur le langage XML, menée par la Documentation française, baptisée « co-marquage » est en cours. Ce projet facilite l’utilisation, par des organismes locaux, de renseignements administratifs contenus dans le portail et permet leur intégration dans des sites locaux. Une vingtaine de sites pilotes participent à l’expérimentation en cours. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 24/10/2001)