LemonWay propose d'envoyer de l'argent à son réseau sans confier aucune coordonnée bancaire ou confidentielle. L'application servant d'intermédiaire.

Si le transfert de fonds sur mobile se multiplie dans des pays comme le Kenya, où mPesa notamment permet d'envoyer une somme donnée en quelques clics, c'est parce qu'il répond aux attentes d'une population encore majoritairement non bancarisée. Dans d'autres comme la Franc, il ne peut se développer sur le même credo. Pour Lemon Way, qui propose des solutions de paiement dématérialisées, la solution est de miser sur la notion de communautaire. Pour participer à un cadeau commun, rembourser une somme avancée par un ami, ou encore payer une addition, la startup a mis au point une application mobile. Celle-ci permet de virer de l'argent d'un compte LemonWay à un autre, qui peut être crédité grâce à un compte bancaire. Pour ce faire, le possesseur de smartphone ou de tablette télécharge l'application disponible pour iPhone, iPad, Android et Blackberry, et se crée un compte grâce à son numéro de mobile qui fera office d'identifiant, à l'instar d'un numéro de compte en banque.

Un système de paiement viral

Pour créditer son compte, il faut sans surprise soit virer la somme souhaitée, soit débiter sa carte. Pour en envoyer, il faut indiquer le numéro de mobile de la personne à qui l'utilisateur est redevable ou de le choisir parmi les contacts de son répertoire, comme un réseau social. Lorsque l'opération est effectuée, le bénéficiaire reçoit un SMS l'avertissant d'un virement qu'il peut accepter dans un délai de 14 jours. Si celui-ci ne possède pas de compte LemonWay, il est invité à en créer un via son mobile. "Ce système permet de créer un réseau financier communautaire sans qu'un ami ou que la famille n'utilise ni le liquide, ni le chèque", précise Manuel Montalban, Directeur Associé de l'entreprise. Lorsqu'une personne désire récupérer son argent, stocké sur un serveur et non sur le mobile, il est nécessaire d'ajouter les informations d'un RIB afin de transférer son argent sur son compte. Ce porte-monnaie mobile s'adresse d'abord aux étudiants ou aux membres d'une famille, ce qui explique qu'il n'y ait pas de frais pour les virements de moins de 20 euros. Mais ils ne sont pas l'unique cible.

Des cibles diverses

La startup veut également proposer de régler un achat chez un commerce partenaire, une solution qui pourrait plaire aux commerçants itinérants qui ne sont souvent pas dotés de lecteurs de carte bancaire. Le système s'adresse aussi à des personnes non-bancarisées pour recevoir de l'argent, avec la limite de ne pouvoir créditer leur compte eux-mêmes. Un usage développé par l'entreprise qui existait déjà grâce à sa plate-forme disponible dans des pays émergents tels que Madagascar ou le Cameroun, en association avec des institutions financières. A noter que les virements peuvent s'élever jusqu'à 2 500 euros et que des tarifs seront appliqués pour les virements supérieurs à 20 euros dont le montant sera disponible lors du lancement actuellement en essai en version beta.