de l’Etat le 12 octobre. Les décisions arrêtées se divisent en trois chapitres: Une priorité: répondre aux nouvelles attentes du citoyen Une exigence: une gestion plus transparente et plus effica...

de l’Etat le 12 octobre. Les décisions arrêtées se divisent en trois chapitres: Une priorité: répondre aux nouvelles attentes du citoyen Une exigence: une gestion plus transparente et plus efficace Un choix: s’appuyer sur les agents, acteurs de la modernisation. Une administration au service du citoyen est une administration de qualité, dotée de moyens d’actions modernes. Plusieurs actions seront mises en œuvre pour y parvenir. : Alléger les démarches administratives (ainsi les fiches d’état civil (60 millions de fiches délivrées par an) seront supprimées avant le 1er décembre, et il ne sera plus nécessaire de produire des quittances ou des factures pour justifier de son domicile). Les ministères et les services déconcentrés devront s’engager sur un niveau de qualité établi avec et pour les usagers. Service-public.fr, le nouveau portail de l’administration, ouvert le 23 octobre, offrira aux usagers un point d’entrée unique au web public. Plus de 20 téléprocédures seront mises en œuvre dès 2001 pour les particuliers, les entreprises et les associations. Par ailleurs, les procédures budgétaires et les modes de gestion vont être profondément rénovés. Là aussi, plusieurs actions seront mises en œuvre: L’ordonnance du 2 janvier 1959 relative aux lois de finances sera réformée pour rendre les gestionnaires publics plus autonomes et plus responsables. Le contrôle de gestion sera généralisé et la contractualisation sera développée dans l’administration. Les ministères devront mettre en œuvre une gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences. Les freins statutaires à la mobilité des agents seront supprimés et les recrutements diversifiés. Enfin, la modernisation de l’Etat passe par le soutien aux innovateurs. Pour cela, la téléformation professionnelle des agents publics sera développée en partenariat avec le centre national d’enseignement à distance (CNED). Chaque service de l’Etat sera doté d’une adresse électronique et chaque agent, équipé d’un poste de travail informatique, aura accès aux intranets ministériels. Le portail des innovateurs, accessible à tous les agents publics, sera créé sur Internet. Il accompagnera les agents dans leurs actions de modernisation. Vous pouvez consulter le dossier mis en ligne sur http://www.fonction-publique.gouv.fr (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/10/2000)