La société de services informatiques et filiale du groupe NEC, NEC System Technologies a dévoilé le 9 juin un prototype de robot capable de goûter les aliments, donner leur nom, ou citer les...

La société de services informatiques et filiale du groupe NEC, NEC System Technologies a dévoilé le 9 juin un prototype de robot capable de goûter les aliments, donner leur nom, ou citer les ingrédients qui les composent. De plus, le robot peut donner des conseils de santé, à partir des produits dégustés. Ce robot « diététicien » a été développé en collaboration avec l'Université de Mié, dans le cadre des projets futuristes organisés par le NEDO (New Energy and industrial technology Development Organisation) et a été présenté à l'Exposition Universelle d'Aichi du 9 au 19 juin.

Jusqu'à aujourd'hui, les recherches sur les cinq sens étaient surtout avancées pour la vue, l'ouïe, le toucher ; et le développement de capteurs et l'intégration sur les robots de ces trois sens ont été effectués assez tôt. Les recherches concernant le goût et l'odorat ont-elles été retardées par rapport aux trois autres sens, et aucun robot équipé de tels capteurs n'a été développé. Le robot « diététicien » de NEC constitue donc une première mondiale, en intégrant le « goût ». L'arrivée d'un robot équipé des cinq sens est attendue, notamment dans le domaine de l'assistance aux personnes âgées.

Le prototype de NEC est basé sur son robot d'accompagnement, PaPeRo. Son bras est équipé d'un capteur qui détecte la quantité de molécules, après exposition des aliments à un rayon infra rouge. Ce système utilise la caractéristique des molécules, qui fait que chaque molécule absorbe différentes longueurs d'onde infra rouge spécifiques. Le fait de mesurer les différentes ondes infra rouges présentes dans un aliment permet de savoir quels ingrédients le composent. Grâce à ces données collectées, le robot serait capable de distinguer les aliments, savoir si un fruit est bien mûr, avertir si un plat contient trop de graisse ou de sucre.

Ce robot est même capable de distinguer les marques de chaque produit alimentaire. Cette fonction est possible grâce au spectre d'absorption des ondes infra rouge, qui est différent pour tous les aliments. Si le robot contient une base de données des spectres de chaque produit, il sera capable de comparer et distinguer les différentes marques pour un même aliment.

Jap'Presse , pour l'Atelier BNP Paribas

(Atelier groupe BNP Paribas - 01/07/2005)