centre de recherche européen à Cambridge. Annoncé dans la revue de presse du 2 juin, Microsoft va ainsi investir près de 50 millions de livres (500 millions de F) dans les cinq prochaines années dan...

centre de recherche européen à Cambridge. Annoncé dans la revue de presse du 2 juin, Microsoft va ainsi investir près de 50 millions de livres (500 millions de F) dans les cinq prochaines années dans un laboratoire européen installé dans l'enceinte de l'université à Cambridge. Ce centre ou seront employés une quarantaine de personnes viendra en complément de Microsoft Research, centre de Redmond (Etat de Washington) inauguré il y a six ans, où travaillent aujourd'hui 200 chercheurs. Déjà plus de 300 firmes spécialisées dans les hautes technologies sont installées dans un environnement proche de cette "Silicon Valley" européenne. Pour financer des "start-up", Microsoft arrive avec une enveloppe de 10 millions de livres (95 millions de F) dont la moitié sera distribuée par Amadeus, un spécialiste du capital-développement en train de réunir un fonds de 30 millions de livres. Le reste de la somme est réservée par Microsoft à de futures opportunités d'investissement. Disposant d'un laboratoire spécialisé dans l'informatique depuis 1934, l'université de Cambridge devrait fournir un terrrain, un toit, une partie des chercheurs. La direction de Microsoft Research Cambridge sera assurée par le professeur Roger Needham, l'un des directeurs de Cambridge, spécialiste reconnu dans la recherche informatique. Disposant de l'appui d'un conseil technique composé de personnalités extérieures reconnues, venues de tous les horizons, il devra embaucher des scientifiques dans toute l'Europe. Ayant comme objectif prioritaire "la domestication de l'ordinateur", Microsoft a plusieurs centres d'intérêt comme le numérique ou la reconnaissance vocale, l'une des spécialités de Cambridge. (Les Echos - 18/06/1997)