Tribune". Comme le document papier n'est pas en train de disparaître, selon lui, bien au contraire, Xerox veut rendre n'importe quel support aussi simple d'utilisation dans un monde électronique ...

Tribune". Comme le document papier n'est pas en train de disparaître, selon lui, bien au contraire, Xerox veut rendre n'importe quel support aussi simple d'utilisation dans un monde électronique que cela n'était dans un monde papier. Bien sûr aujourd'hui, la création de documents électroniques est plus importante et plus rapide que la création de supports papier. Le réseau Internet "peut être considéré commun document à lui tout seul". Il y a cinq ou six ans, Xerox a réorienté sa production vers les technologies numériques, vers l'univers de la couleur. Déjà grâce au numérique, Xerox réalise un tiers de son chiffre d'affaires. Lancée il y quelques mois, la nouvelle gamme de copieurs numériques est la première à offrir les capacités du monde digital à l'environnement de bureau. De plus en plus de documents étant créés en couleur de manière électronique, Paul Allaire regrette que le bureau soit l'ultime secteur du marché où la couleur ne soit pas encore prédominante. Pour que la couleur se généralise, il faut des machines de qualité, simples à utiliser et d'un coût abordable. Ce marché qui connait une progression très forte de 50 % par an ne pourra vraiment exploser que lorsque le prix de ces machines diminuera réellement d'ici trois ou quatre ans. Pour répondre aux attentes des clients, récemment Xerox a créé un réseau permettant d'offrir au marché une large part de nouveaux produits via des circuits de distribution autres que leur réseau de vente directe. En associant vente directe et réseau de distribution, Xerox peut ainsi se démarquer de ses concurrents directs. Les prochains copieurs à venir traiteront indifféremment le noir et blanc ou la couleur pour un coût identique à celui qui consistait à utiliser un copieur dédié à l'une ou l'autre option. Parmi les innovations technologies en préparation, se trouve celle portant sur l'intelligence des documents. Les laboratoires de Xerox travaillent actuellement sur la reconnaissance du contenu d'un document lors de sa numérisation. La machine devient ainsi, outre l'image, capable de comprendre ce qu'elle lit grâce à des algorithmes très sophistiqués et peut constracter un texte original d'une vingtaine de pages en une demi-page, sans rien perdre de son sens. Ces copieurs seront disponibles sur le marché d'ici deux ans. Les machines connectées entre elles et au monde extérieur, devenant de plus en plus sophistiquées, il est primordial qu'elles soient simples d'utilisation. (La Tribune - 11/08/1997)