Pour répondre aux demandes d'information des entreprises sur le comportement des utilisateurs européens d'Internet, Pro Active International a lancé, en partenariat avec des sociétés Internet renom...

Pour répondre aux demandes d'information des entreprises sur le comportement des utilisateurs européens d'Internet, Pro Active International a lancé, en partenariat avec des sociétés Internet renommées, une première étude. Le Pan European Internet Monitor se déroule deux fois par an dans 14 pays (Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Irlande, Italie, Norvège, Espagne, Suède, Suisse, Pays-Bas et Royaume-Uni), Il comprend une enquête téléphonique et une étude en ligne. L'enquête téléphonique s'est déroulée sur 15 pays Européens (Portugal en plus de ceux cités précédemment) sur plus de 14 500 sondés. Ces 15 pays représentent 318 millions d'habitants de plus de 15 ans. 108 millions, soit 34 %, possèdent un accès à Internet dont 76 millions (24 %) se sont connectés durant les deux dernières semaines de l'étude. 26 millions (8 %) ont déjà acheté en ligne, dont 8 millions (2,5 %) au cours des deux dernières semaines. La Suède est le pays le plus connecté (65,2 %), le Portugal le moins connecté (11,4 %). Bien que les hommes en Europe se connectent davantage que les Femmes à l'heure actuelle, la tendance montre qu'elles sont de plus en plus nombreuses à se connecter. Seul, le groupe des plus de 55 ans est en retard pour le taux de connexion. L'étude en ligne a été conduite sur 1 065 sites web en Europe. Plus de 150 000 sondés ont rempli le questionnaire. Le Portugal, l'Autriche, et l'Irlande, dont l'échantillon représentatif n'est pas suffisant, ne sont pas inclus dans les résultats de l'enquête en ligne. Les 12 pays concernés par cette étude représentent plus de 300 millions d'habitants de plus de 15 ans, dont 73,5 millions se sont connectés au cours des deux dernières semaines de l'étude. 30 % environ des utilisateurs d'Internet sont des décideurs pour les entreprises pour lesquelles ils travaillent. Près de 20 % sont des décideurs pour les achats ICT. 82 % des internautes Européens ont des notions suffisantes en anglais pour comprendre un site en langue anglaise. Un peu plus de 30 % se satisfont de sites en allemand et en français. 40 % sont totalement d'accord et 25 % plutôt d'accord pour que le site soit traduit dans la langue maternelle. Presque 80 % des internautes en France et en Espagne souhaiteraient voir des sites dans leur langue maternelle alors qu'ils sont à peine 50 % à le souhaiter en Suède, au Danemark, en Norvège et aux Pays Bas. 74 % des personnes utilisant Internet à leur domicile, se connectent à des fins personnelles, 14 % pour des raisons professionnelles et 12 % pour la formation. Au travail, 23 % du temps passé en ligne est consacré à des objectifs privés. 72 % des utilisateurs en Europe sont connectés à partir d'une ligne analogique, 18 % à partir d'une ligne RNIS. Pour une utilisation privée, plus de 70 % des internautes utilisent Internet pour les email et la recherche d'informations, 40 à 50 % pour la lecture des dernières nouvelles, le surfing et le téléchargement. Pour une utilisation professionnelle, 60 à 70 % des personnes interrogées utilisent Internet pour la recherche d'informations et les email, 30 à 40 % pour lire les dernières nouvelles et demander des informations. 42 % des internautes connectés depuis leur domicile en Europe démarrent avec la page d'accueil de leur fournisseur d'accès à Internet. 20 % utilisent un moteur de recherche et 10 % la page de garde de leur navigateur comme page d'accueil. Au travail, 38 % démarrent avec la page d'accueil de leur entreprise. Plus de 40 % en Italie et en Norvège démarrent avec un moteur de recherche. Plus de 50 % des britanniques utilisent la page d'accueil de leur fournisseur d'accès au démarrage. Au cours des deux dernières semaines, 34 % des sondés ont cliqué sur une bannière pour aller sur le site web de l'annonceur. Plus de 25 % des internautes européens ont envoyé un email à un annonceur. 20 % demandent plus d'informations. 11 % des internautes européens trouvent l'école bien adaptée à Internet (plus de 30 % en Finlande, - de 5 % en Italie et en Norvège). 8 % des internautes pensent que les gouvernements tirent suffisamment avantage d'Internet. Sur la base du nombre d'achats en ligne réalisés au cours des deux dernières semaines, le PEIM estime que le nombre total d'achat sera de 200 millions en 2000 pour un montant total valorisé à 21 milliards d'euros (montant moyen d'un achat privé : 106 euros). Les 2/3 de cette valorisation totale sont représentés par les internautes britanniques et allemands. Les habitants des quatre pays scandinaves représentent 11 %, la Suisse 5 %, les Pays-Bas 4 %, la France, l'Italie et l'Espagne autour de 3 % chacun. Le nombre total d'achats professionnels en 2000 sera de 80 millions pour une valeur totale de 28 milliards d'euros (montant moyen d'un achat professionnel : 339 euros). 66 % environ de ces achats seront réalisés en Allemagne et en Grande-Bretagne, 14 % par les pays scandinaves, 6 % chacun par la Suisse et les Pays-bas, 5 % chacun par la France et l'Italie et 1 % par la Belgique. Les livres et les CD représentent plus de 40 % du nombre total d'achats effectués, les voyages/vacances et les software/hardware, plus de 5 % chacun. Au niveau des achats professionnels, les livres arrivent en tête avec 22 %, hardware et software représentent chacun 13 %, les fournitures de bureaux et les voyages, 10 % chacun. 50 % des acheteurs à titre privé utilisent la carte de crédit. Près de 90 % des achats privés sont réglés en Grande Bretagne avec une carte de crédit, 50 % en Italie, France, Espagne et Belgique et environ 20 % en Suède, Finlande et Allemagne. 70 % des achats privés sont réalisés à partir du domicile, 25 % au bureau. Plus de 60 % des achats professionnels sont effectués à partir du bureau et 30 % à partir de la maison. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 30/05/2000)