d'entreprises internationales de biens de grande consommation. En 1999, IBM a réalisé une vaste étude sur 600 sites Internet de 106 industriels de biens de grande consommation, en alimentaire et no...

d'entreprises internationales de biens de grande consommation. En 1999, IBM a réalisé une vaste étude sur 600 sites Internet de 106 industriels de biens de grande consommation, en alimentaire et non alimentaire, afin de comprendre la manière dont Internet est utilisé. La même étude avait été menée en 1998 sur 100 sites auprès de 65 entreprises. Toutes les entreprises possèdent au moins un site grand public. Un tiers des entreprises recueillent des données sur le profil des utilisateurs, leurs habitudes d'achat, leurs préférence en matière de produits et leurs comportements en matière de navigation sur Internet. 18 % des sites en 1999 ciblaient des entreprises ou des groupes spécifiques (hors consommateurs), contre 8 % en 1998. 49 % des entreprises communiquent à leurs actionnaires leurs résultats financiers sur Internet et les informent de leurs relations avec les investisseurs. Dans 16 % seulement des cas, des informations sont diffusées aux médias. 22 % seulement des entreprises développent au moins 10 sites Internet, 34,6 % proposent 2 à 5 sites Internet, 12 % entre 6 et 9. Un peu plus de 10 % des entreprises n'ont donc pas de site Internet et près de 24 % n'en possèdent qu'un seul. Les entreprises comptant le plus grand nombre de liens vers leurs sites web sont Coca Cola (9 581 liens), Anheuser-Bush (6 255), Pepsi Cola (5 379) et Godiva (5 027). Près de 30 % des sites ne disposent d'aucun lien, 37 % donnent accès à d'autres sites de la même société. La plupart des sites ne sont pas référencés auprès des grands moteurs. Seuls les sites de Colgate-Palmolive et de la marque Clinique d'Estée Lauder sont référencés auprès des 8 principaux moteurs de recherche. 13 autres, dont 4 appartenant à Procter & Gamble, sont référencés auprès de 7 moteurs. 133 sites mettent un plan à la disposition des utilisateurs pour les aider à s'orienter. 32 % des sites utilisent des formulaires électroniques pour recueillir les impressions des visiteurs, favoriser les demandes de renseignements ou la prise de contact avec la société. 92 % des sites offrent des services de messagerie électronique, avec un temps de réponse variant largement d'une entreprise à une autre. 38 % des sites donnent des conseils d'utilisation, dont la moitié sous forme de recettes de cuisine. 23 % des sites proposent aujourd'hui des FAQ (foires aux questions), contre 7 % en 1998. 1 site sur 7 environ oriente le visiteur à l'aide de la liste des distributeurs en lui indiquant le point de vente le plus proche. Les sites bilingues sont de plus en plus nombreux. Ils sont passés de 8,33 % du total considéré en 1998 à 24 % en 1999. 82 % des sites étudiés utilisent l'anglais, 11 % l'allemand et 9 % le français. 1 site sur 4 offre des cartes postales électroniques, 23 % proposent des concours (dont les jeux informatiques avec des prix pour les gagnants) et un peu plus de 12 % des articles promotionnels. 24 % des sites offrent des forums de discussion, 11 % proposent des forums de discussion et des centres de messagerie. Près de 28 % des sites offrent des jeux informatiques (22 % avec prix, 5 % sans prix). 26 % permettent le téléchargement de divers fichiers, dont les économiseurs d'écran, des fichiers audio, des cartes postales électroniques, le rapport annuel de la société ou d'autres fabricants, des fichiers vidéo, des jeux, des bons de réduction et des livres pour enfants. Moins de 9 % seulement des sites permettaient en 1999 d'effectuer des achats en ligne, contre 7 % en 1998. La plupart des boutiques en ligne recensées dans l'étude visent le grand public. 3 % seulement des utilisateurs passent réellement commande. A peine plus de 2 % de toutes les visites aboutissent à une commande. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 30/03/2000)