Les choses s'annoncent mal, pour la dernière console de jeux lancée par Sony aux Etats-Unis. Vendredi, le groupe nippon annonçait enfin la disponibilité de la Playstation Portable (PSP)...

Les choses s'annoncent mal, pour la dernière console de jeux lancée par Sony aux Etats-Unis. Vendredi, le groupe nippon annonçait enfin la disponibilité de la Playstation Portable (PSP) outre-Atlantique. Un véritable défi, alors que Nintendo, concurrent de Sony, détient pas moins de 90 % de parts sur le marché américain.
Deux jours après le lancement de la PSP outre-Atlantique, les choses se présentent particulièrement mal et le sort semble s'acharner sur Sony. Premier problème : les écrans LCD de la console comporteraient quelques pixels morts ... Ceux-ci présentent la particularité de s'afficher en permanence, même lorsque la console est éteinte. Depuis deux jours, les nouveaux propriétaires d'une PSP écrivent leurs doléances sur Internet, et ce problème de pixel mort a fait le tour du monde. Sony a réagi, en précisant qu'il remplacerait les consoles des joueurs qui seraient véritablement gênés dans la pratique de leurs jeux favoris.
Second problème : Comme si cela ne suffisait pas à la peine du groupe d'électronique, un tribunal américain vient de demander à ce que la commercialisation de la console soit suspendue .
Il accuse le fabricant japonais de la violation d'un brevet déposé par la société américaine Immersion, relatif à cette technologie qui synchronise les actions des jeux avec des vibrations de la console et des joysticks. Le tribunal a également demandé 90 millions de dollars de dommages et intérêts.
En ce début de semaine, difficile de dire si les réclamations d'Immersion seront entendues. Reste que cette affaire de brevet et le problème technique lié aux pixels morts pourraient fortement handicaper la PSP aux Etats-Unis...
A ce sujet, lire aussi :

La PSP de Sony peut-elle concurrencer la DS Nintendo ? (25.03.2005)
(Atelier groupe BNP Paribas - 29/03/2005)