L’Association Française des Juristes d’Entreprise (AFJE) et Legisway ont réalisé une première enquête afin de mieux connaître les sources d’information, le niveau d’équipement, les comportements et ...

L’Association Française des Juristes d’Entreprise (AFJE) et Legisway ont réalisé une première enquête afin de mieux connaître les sources d’information, le niveau d’équipement, les comportements et les attentes des professionnels du droit face aux NTIC. 97 % des professionnels du droit sont équipés d’un ordinateur, dont 33 % d’un portable. 85 % des personnes interrogées disposent d’un lecteur de CD(Rom. 91 % disposent d’au moins une adresse e-mail et 90 % d’un accès Internet. Bien que 72 % d’entre eux privilégient encore les sources d’informations traditionnelles, 86 % utilisent désormais Internet dans l’exercice de leur fonction, en particulier dans l’échange de courriers électroniques. 40 % l’utilisent tous les jours, 24 % chaque semaine et 11 % une fois par mois. Parmi les 9 % de non utilisateurs d’Internet, 29 % ne l’utilisent pas par manque d’équipement, 28 % n’en ont pas envie ou jugent Internet inutile et 7 % citent le temps ou la complexité des outils comme freins majeurs à l’utilisation. 51 % des personnes interrogées se sentent «confirmées» et 38 % «apprenties» face aux outils informatiques et à Internet. 3 % seulement se disent «néophytes». Le site legifrance.com arrive en tête du top 10 des sites d’informations juridiques les plus fréquentés par les professionnels du droit (33 %) suivi par legalnews.fr (11,6 %) europa-eu.int (10,5 %), journal-officiel.gouv.fr (10,5 %) jurifrance.com (10 %), village-justice.com (7,5 %), legalis.net (6,3 %), lamyline.com (5,3 %), assemblee-nationale.fr (5,3 %) et dalloz.fr (4,7 %). 38 % des personnes interrogées sont d’ores et déjà équipées d’un logiciel métier. Les professionnels du droit sont très intéressés par des solutions capables d’améliorer rapidement leur performance. 49,5 % citent en priorité la gestion électronique des contrats, 32 % les logiciels de gestion du temps, 26 % les logiciels de marques et brevets. Selon les études des grandes banques d’affaires Goldman Sachs et First Boston Credit Suisse, les logiciels de gestion de contrats représenteront d’ici 5 ans un marché de 3 à 5 milliards de dollars aux Etats-Unis. 47 % des personnes interrogées pensent qu’il faut améliorer les fonctions de recherche d’informations, 41 % les fonctions de tri et de classement, 36 % les fonctions d’alertes, 29 % l’ergonomie et la simplicité d’utilisation. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 13/06/2001)