Selon le nouvel Indice du Commerce Electronique (ICE) général, publié aujourd'hui par la Fevad, les ventes en ligne ont progressé de 53 % en 2004. Calculé à partir des résultats communiqués par...

Selon le nouvel Indice du Commerce Electronique (ICE) général, publié aujourd'hui par la Fevad, les ventes en ligne ont progressé de 53 % en 2004 . Calculé à partir des résultats communiqués par les 30 sites* qui ont participé à ce tout nouveau panel, l'indice tient également compte des données fournies par trois des principaux prestataires de paiement ( Atos Origin, Caisse Nationale des Caisses d'Epargne et Paybox Services) qui ont apporté leur concours à cet indice.

L'indice global porte donc sur un total de plus de 7 000 sites . A eux seuls, les sites B to C du panel ICE, hors agences de voyages en ligne, ont vu leurs ventes bondir de 58 %. Les sites de voyages en ligne enregistrent également de bons résultats avec une croissance annuelle de 50 % , en nette progression par rapport à 2003. Enfin, les sites de vente aux professionnels affichent une progression de 45 % de leur chiffre d'affaires.

Une croissance qui ne fléchit pas après un doublement du chiffre d'affaires en deux ans

Dans un contexte économique peu favorable, alors que l'indice de la consommation des ménages a progressé de 1,4 au cours de l'année 2004 selon la Banque de France, le niveau de croissance témoigne d'un secteur particulièrement dynamique. Cette bonne santé, la Fevad l'explique par l'affluence de nouveaux cyber-acheteurs (17 % rien qu'à Noël) mais également par les achats des clients déjà convertis au cyber-shopping et qui, en 2004, ont renouvelé leur confiance aux sites marchands.

Le commerce électronique séduit donc de nouveaux acheteurs tout en fidélisant sa clientèle

Grâce à cette nouvelle progression de 53%, le commerce électronique peut être estimé à 5,5 milliards d'euros , hors B to B et services financiers. "On peut donc considérer que la barre des 6 milliards a été franchie pour l'ensemble du commerce électronique", précise dans un communiqué la Fevad, " ce qui représente environ 3 % du commerce de détail non alimentaire en France".

L'accélération des ventes en ligne à la fin de l'année

Au cours des mois de novembre et décembre, le chiffre d'affaires réalisé par les sites en ligne a bondi de 62% par rapport à la même époque en 2003 (sites de ventes aux particuliers, hors voyages).
Les français ont ainsi dépensé plus d'1 milliard d'euros sur Internet à l'occasion des fêtes de Noël, contre 700 millions en 2003.

* 3 Suisses, Accor-Hotels, Alapage, Anyway, Bourse des Vols, Camif, Camif Collectivites, Ebookers, Expedia, Fnac.Com, Go Voyages, Raja, Houra, Jm Bruneau, La Redoute, Lastminute, Ldlc, Manutan, Marcopoly, Nomatica, Pixmania, PriceMinister, Quelle, Rue du Commerce, Surcouf, Vertbaudet, Viking, Voyages Loisirs, Voyages-sncf.com, Welcome Office.

(Atelier groupe BNP Paribas - 21/01/2005)