deux groupes qui ont annoncé leur alliance hier est de faire monter en gamme le système d'exploitation Windows NT, vendu à plus d'un million d'exemplaires, afin de l'adapter aux "mainframes", les gr...

deux groupes qui ont annoncé leur alliance hier est de faire monter en gamme le système d'exploitation Windows NT, vendu à plus d'un million d'exemplaires, afin de l'adapter aux "mainframes", les grands ordinateurs de NEC. L'objectif de cette alliance, selon le président de NEC, Hisashi Kaneko, est de permettre à son groupe de figurer d'ici à l'an 2000 parmi les cinq premiers fournisseurs mondiaux de serveurs haute performance, marché dominé actuellement par Compaq, Hewlett-Packard et IBM. Pour Bill Gates "les applications que les clients veulent aujourd'hui sont des applications très exigeantes qui ont besoin de tourner vingt-quatre heures sur vingt-quatre" qui ajoute "ce partenariat va ouvrir de nouveaux marchés à Windows NT et rendra les systèmes informatiques plus faciles à gérer, grâce à une diminution des coûts et à une augmentation des performances". En tout état de cause, grâce à cet accord, NEC et Microsoft, selon Bill Gates, estiment pouvoir "prendre le leadership pour répondre à l'incroyable demande du marché" des réseaux informatiques. Si pour NEC, selon un analyste du Gartner Group, "l'opportunité d'un accès au marché américain ne présente qu'un intérêt limité compte tenu des accords existants déjà entre la firme japonaise et Packard Bell aux Etats-Unis", en revanche Microsoft pourrait bien profiter de la présence dominante de NEC sur le marché des réseaux informatiques des grandes entreprises nippones pour imposer NT au sein des grandes organisations et administrations. (Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 27/08/1997)